• Actualités

[ARMÉNIE] Témoignage de Augustine : "Je ne sais pas toujours ce que je sème, la surprise sera plus grande dans quelques semaines."

Augustine, 22 ans, étudiante à NEOMA et volontaire pour 4 mois en Arménie auprès de personnes handicapées, d’adolescents et d’enfants de Gumri.


1 mois 1/2 de bonheur !

3 matinées par semaine je jardine au centre Emilie Aregak, centre de Caritas pour personnes handicapées.

Nous sommes une petite équipe de 5/6 jeunes pour un grand terrain, avec vue sur les montagnes, qui est en voie de devenir un beau potager. Nous préparons la terre et semons tous types de graines. La responsable Valeria ne parlant pas Anglais , je ne sais pas toujours ce que je sème, la surprise sera plus grande dans quelques semaines … J’apprends aussi beaucoup sur le travail de la terre, à ma plus grande joie ! Les jeunes me touchent par leur volonté de communiquer avec moi. Ils ont une simplicité de contact si agréable!

Une matinée par semaine, avec Clémence, nous essayons de partager un moment avec les personnes âgées du centre situé en dessous de notre logement. Tous les jours nous les croisons en coup de vent en rentrant de chez nous et il nous a semblé bon de passer un peu de temps avec elles. Deux fins d’après-midi par semaine, je donne des cours de français au centre Entanik. Les enfants ont entre 10 et 15 ans, sont de grands débutants mais avides de connaître notre belle langue. Recettes de cuisine françaises, jeu du “pendu”, mimes, vocabulaire du quotidien, constructions de phrases simples, constituent les leçons..

Ma mission à Little Prince

Ma mission principale se déroule au centre Little Prince de Caritas qui accueille des adolescents. J’y suis tous les jours, environ de 12h à 16h. Je me suis lancée dans la création d’un potager. La préparation de la terre nous a bien occupé. N’ayant jamais mené un projet de ce type mais ayant plutôt l’habitude de suivre des professionnels (en woofing au début de l’année) me voilà maintenant à l’œuvre avec 60 adolescents, le tout en Arménien : j’ai été bien soulagée lundi, quand les premières poussent sont apparues !

Nous avons aussi organisé avec Anna (la responsable du centre) une après-midi festive autour de la francophonie. […] Cette après-midi avait pour objectif de donner de la bonne humeur aux jeunes marqués par la récente guerre, qui peut reprendre d’un moment à l’autre. J’ai aussi pu assister à des baptêmes d’adolescents qui se sont déroulés en toute simplicité, ici pas de beaux habits blancs ou de médailles, une simple cordelette et une croix en toc sont offerts. Les enfants sont tournés vers l’essentiel, et c’est beau !

Le week-end nous partons à la découverte du pays. Je suis impressionnée devant ces paysages époustouflants. Nous avons passé 2 we dans le nord-est du pays, près de Dilidjan “la petite Suisse Arménienne” . A cette période de l’année la nature est verdoyante, luxuriante, nos randonnées m’ébahissent ! Les trajets en voiture font aussi parti intégrante de nos moments détentes, les paysages sont à couper le souffle, et la route nous permet de les admirer. L’état des routes ne permet pas de rouler à plus de 70km/h, nous passons ainsi beaucoup de temps en voiture ! Le lac Sevan, plus grand lac d’altitude est splendide ! Nous y visitons le cimetière de Noradouz, connu pour sa concentration de khatchkars (fameuses stèles sculptées dans une pierre rouge).