• Actualités

[ARMÉNIE] Témoignage de Clémence et Marie " L'ambiance du centre est toujours joyeuse et nous nous y sentons bien !"

Clémence et Marie sont en mission au centre éducatif “Our lady of Armenia” à Gyumri. 


Voilà plus de 2 mois que nous vivons en Arménie et plus précisément à Gyumri, la deuxième ville du pays, dans le centre éducatif “Our lady of Armenia”.

Notre mission principale se déroule dans le centre, tenu par 5 religieuses : Sœur Rebecca (supérieure du centre), Sœur Mariam, Sœur Serpouhi (responsable des enfants), Sœur Arpine et Sœur Narine. Notre centre accueille, à plein temps ou en demi-pension, une trentaine d’enfants âgés de 5 à 16 ans. Ils viennent de familles démunies ou de familles dont les parents ne peuvent pas s’occuper d’eux. Nous sommes plongées dans la vie du centre, en leur apportant notre joie et notre dynamisme ! Nous nous attachons de plus en plus aux enfants et arrivons de mieux en mieux à communiquer avec eux grâce à leur persévérance et nos cours d’arménien.

Le quotidien au centre.

L’ambiance du centre est toujours joyeuse et nous nous y sentons bien !

Nous vivons au rythme de la communauté et des différents évènements. Nous partageons les moments importants du quotidien, notamment la pause-café du matin ! Une institution en Arménie ! Nous célébrons les fêtes arméniennes avec eux et apprenons beaucoup sur leurs nombreuses traditions. Par exemple, le 8 mars, journée de la femme, est célébré admirablement. Nous fêtons aussi chaque anniversaire des enfants avec un énorme gâteau, beaucoup de joie, de danses et de chants ! […]

 

Les donations de PackFood 

Durant le mois de mars et d’avril, nous sommes parties dans les rues les plus pauvres de Gyumri pour distribuer des packs de nourritures à 240 familles sans ressources. Avec Sœur Mariam, Mme. Tsarik (l’assistante sociale du centre) et Agop (le chauffeur), nous récupérons les packs au supermarché. Ils contiennent des féculents divers, de la farine, des poulets, du fromage, de l’huile – des produits de premières nécessités (etc.)

Cette mission nous a mis une grande claque ! Nous avons découvert qu’à 2 pas de chez nous, il y a des familles nombreuses vivants par exemple dans les ruines d’un bâtiment détruit par le tremblement de terre ou dans des “domiks”: des petits conteneurs en taules. Parfois même la pluie s’invite, un petit poêle chauffe l’unique pièce grâce à des résidus de plastiques qui laissent s’échapper une odeur nauséabonde.

Mais ce que nous gardons en tête ce sont tous ces sourires partagés !

Entre mars et avril, c’est le mois de la francophonie en Arménie ! En effet, nos 2 pays sont très amis depuis toujours. Les Arméniens adorent la France et les français. Nos activités avec KASA, essentiellement les vendredis après-midi, s’articulent autour du thème de la Paix. Nous avons organisé un “Café-culture” à la découverte des Artisans de la Paix, avec les adultes francophones de Gyumri. Nous continuons également les cours de sensibilisation à la francophonie dans les écoles des villages.

Le centre Entanik propose gratuitement des activités artistiques, manuelles et professionnelles aux enfants des familles en difficulté de Gyumri. Les activités proposées permettent d’apprendre l’artisanat arménien. Grâce à Vera, une salariée qui parle un français parfait, nous avons collaboré avec ce centre. Nous accompagnons Entanik dans leur programme d’aide aux familles réfugiées d’Artsakh, le territoire pris par l’Azerbaïdjan lors de la guerre en novembre. Nous participons à des journées d’excursions avec les enfants de ces familles.

De plus, nous donnons quelques cours de français et avons également visité des familles endeuillées suite à la perte d’un soldat.

À la découverte de l’Arménie.

L’Arménie ! Nous découvrons ce magnifique pays qui nous a complètement conquises |…] Le paysage est toujours impressionnant : des montagnes, de la neige et des étendues de rien. La neige disparait et l’arrivée du printemps laisse place aux abricotiers en fleurs – qui sont la fierté des Arméniens.

Les Arméniens ! Nous rencontrons ce peuple chaleureux, accueillant et bienveillant. Les arméniens connaissent très bien l’histoire de leur pays, ils sont très touchants et émus par leur histoire, surtout depuis le génocide de 1915. Ils ont un rapport à la “vie” bien différent du nôtre : ils vivent au jour le jour et dans l’espérance. Le niveau de pauvreté, le taux de chômage élevé et l’accès aux soins difficile rend la vie compliquée. Marqués par les guerres et les tremblements de terre, ils ne se projettent pas car tout peut changer du jour au lendemain.

En deuil depuis novembre depuis la perte de nombreux jeunes soldats et d’une grande partie de l’Artsakh, les Arméniens ont le visage triste et la guerre est un sujet très présent. […]

 

Les spécialités et traditions ! Au fil de nos week-end, nous allons à la découverte de la gastronomie, des traditions et des lieux typiques. Par exemple nous avons pu déguster et cuisiner des dolmas, ou encore voir la fabrication du pain local : le lavash. Nous aimons beaucoup leurs plats traditionnels, même si parfois ils sont un peu trop salés ou trop sucrés pour nous !

 

 

 

 

Marie & Clémence