• Actualités

"Tout catholique a une dette de reconnaissance envers les Églises qui vivent" en Terre Sainte

“Tous les jours, les chrétiens dans diverses régions du Moyen-Orient se demandent s’ils doivent rester ou immigrer : ils vivent dans l’insécurité ou subissent des violences, parfois pour le seul motif qu’ils professent leur et notre foi. Chaque jour, il y a des frères et sœurs qui résistent, en choisissant de rester là où Dieu a réalisé dans le Christ le dessein de la réconciliation universelle. De cette Terre, sont partis ceux qui, sur la parole du Christ, ont apporté l’Évangile aux quatre coins du monde. C’est là que l’Église retrouve toujours, avec ses racines, la « grande espérance » qui porte le nom de Jésus, mais la situation actuelle est vraiment délicate : il suffit de penser au conflit entre Israël et la Palestine, à l’évolution qui s’installe en Égypte, à la tragédie en Syrie.”[…]

“Tant de nos frères et sœurs dans la foi écrivent une page de l’histoire avec « l’œcuménisme du sang » qui fait d’eux des frères, et nous voulons être à leurs côtés par notre sollicitude.”[…]

“Les communautés catholiques de Terre sainte, la communauté latine du diocèse patriarcal de Jérusalem comme celle de la Custodie franciscaine et des autres circonscriptions, ainsi que les communautés gréco-melkite, copte, maronite, syrienne, chaldéenne et arménienne, avec les familles religieuses et les organismes de tout genre, grâce à la Collecte du vendredi saint, recevront le soutien pour se rendre proches des pauvres et des personnes qui souffrent sans distinction de croyance ou d’ethnie.

Les paroisses garderont leurs portes ouvertes à tous les besoins ; de même pour les écoles, où chrétiens et musulmans préparent ensemble un avenir fait de respect et de collaboration, les hôpitaux et dispensaires, les hospices et les centres d’accueil continueront d’offrir leur assistance, afin que, dans le désarroi de ces temps, la charité ecclésiale fasse résonner la parole de Jésus : « Courage… ne craignez pas » (Mc 6,50).”

Card. Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Église orientales catholiques et le secrétaire de ce dicastère, Mgr Cyril Vasil, sj.