• Actualités

Une messe à Notre-Dame de Paris pour la commémoration du génocide arménien

Messe pour les victimes du génocide arménien à Notre-Dame de Paris

Cette messe, en rite catholique arménien, a été célébrée en présence de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, pour les victimes du génocide arménien de 1915.

La messe était célébrée par Mgr Hovhannès Teyrouzian, évêque des Arméniens catholiques de France, sous la présidence de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris.

L’homélie a été prononcée par Mgr Pascal Gollnisch, président de l’Œuvre d’Orient et Vicaire général pour l’Ordinariat des catholiques des Églises orientales en France.

Le génocide de 1915 en Turquie a fait plus de 1 500 000 morts. Deux tiers des arméniens ont péri dans cette extermination organisée. Chaque année, au mois d’avril, la communauté en France rend hommage et prie pour les victimes à Notre-Dame de Paris dans une messe en rite arménien.

 

On vit arriver des convois de déportés de temps à autre pendant tout l’été de 1915, dont certains comptaient plusieurs milliers de personnes. Les premiers, qui arrivèrent en juillet, campèrent dans un vaste champ aux confins de la ville où ils étaient exposés à un soleil brûlant. Tous étaient en guenilles et quelques-uns étaient même presque nus. Ils étaient hâves, décharnés, malades, sales et couverts de vermine, ressemblant plus à des bêtes sauvages qu’à des êtres humains. On les avait poussés pendant des semaines comme du bétail, presque sans rien à manger, et la plupart d’entre eux ne possédaient que les quelques loques qui les couvraient (…) Il y avait fort peu d’hommes parmi eux, la plupart ayant été tués par les Kurdes avant leur arrivée à Kharpout (Kharpert). Beaucoup de femmes et d’enfants avaient également été tués, et de nombreux [autres] étaient morts en route de maladie et d’épuisement. Peu d’entre eux arrivaient vivants, et il ne tardaient pas à mourir“.

Sur le chemin de Guiragos“, de Pascal Maguesyan