• Actualités

Syrie : de l'angoisse à l'Espérance

CHEMIN DU CALVAIRE :

Il semble que la crise syrienne soit le drame humain le plus cruel depuis la seconde guerre mondiale.
Voici des chiffres dramatiques :

  • 4/5 des syriens vivent sous le seuil de pauvreté.
  • le nombre des réfugiés à l’intérieur et à l’extérieur de Syrie
    s’élève à 12 millions.
  • 5,6 millions d’enfants ont été affectés par cette guerre dont
    trois millions sont sans école.
  • Plus de deux millions de logements démolis ou endommagés.
  • 6,2 millions de syriens auront du mal à se nourrir.
  • 300 000 blessés de guerre sont morts dans les jours suivants par manque de soins médicaux, l’exode des médecins et la pénurie de médicaments. Ce nombre dépasse le nombre des victimes (220 000)
  • 91 églises et 1400 mosquées ont été démolies.

Ces chiffres sont provisoires, car la guerre continue et est toujours sans issue.

Sur le plan pastoral :

  • baisse de la pratique religieuse jusqu’à 60%…  35 baptêmes en 2011 contre 6 en 2014.
  • La peur, la violence, et l’intolérance accélèrent l’exode même par voie clandestine, quitte à mourir noyés en quête d’un refuge quelconque loin de cet enfer.

CHEMIN DE L’ESPERANCE :

Devant l’impasse et l’angoisse il fallait proposer un autre chemin, c’est ainsi que l’Eglise de Damas décide de passer à l’action en proposant deux chantiers :

  • Au niveau humanitaire :

Mise en place de sept comités d’aide sociale qui couvrent l’ensemble des secteurs de la ville et les proches banlieues. Ces équipes recensent les besoins et veillent sur la distribution des aides à domicile dans la discrétion pour éviter les queues devant le bureau social et respecter l’anonymat des pauvres. Belle initiative de solidarité menée par des pauvres réfugiés qui veillent sur d’autres plus pauvres.
Deux équipes veillent sur le soutien scolaire, les malades chroniques, et les personnes âgées…

  • Au niveau ecclésial :

Grâce à des prêtres héroïques, dans deux quartiers nous avons lancé l’aménagement d’un sous-sol et d’un appartement en lieux de culte. La cathédrale étant loin des fidèles il fallait s’implanter à proximité d’eux.
Au moment où l’on détruit des églises et ou l’on chasse les chrétiens, voici des chrétiens démunis et en danger, qui s’organisent pour construire deux petites chapelles. Chacun donne ce qu’il peut ou offre son travail. D’autres prient un chapelet aux intentions de ces deux nouvelles églises.
Un mouvement de joie et d’espérance envahissent les cœurs et les esprits. L’une des chapelles sera dédiée aux Martyrs de Damas. Il est vrai que ces chantiers n’avanceraient pas beaucoup sans soutien financier de l’extérieur, mais le fait de réunir les fidèles autour de ces initiatives en ces jours douloureux, est en soi générateur d’Espérance Chrétienne et de Renouveau Spirituel.

Devant la guerre et la violence Jésus nous dit ” je suis la Porte” Jn 10,9..”..Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie” Jn 14,6

+Samir NASSAR
Archevêque Maronite de Damas