• Actualités

Dossier spécial Synode des familles : quelles famille au Moyen Orient ?

synode pour la famille

  • Prière pour la famille

Jésus, Marie et Joseph

en vous nous contemplons
la splendeur de l’amour véritable,
à vous nous nous adressons avec confiance.

Sainte Famille de Nazareth,
fais aussi de nos familles
des lieux de communion et des cénacles de prière,
des écoles authentiques de l’Évangile
et des petites Églises domestiques.

Sainte Famille de Nazareth,
que jamais plus dans les familles on fasse l’expérience
de la violence, de la fermeture et de la division :
que quiconque a été blessé ou scandalisé
connaisse rapidement consolation et guérison.

Sainte Famille de Nazareth,
que le prochain Synode des Évêques
puisse réveiller en tous la conscience
du caractère sacré et inviolable de la famille,
sa beauté dans le projet de Dieu.

Jésus, Marie et Joseph
écoutez-nous, exaucez notre prière.

Amen

Source Patriarcat Latin de Jerusalem


Retrouvez tous les témoignages de chrétiens d’orient sur la Famille

  • Témoignage de Sœur Catherine sur la famille syrienne :

“J’ai vécu plus de vingt ans dans le Nord de la Syrie ( à Raqqa ville occupée aujourd`hui par l’EIL). 6 000 chrétiens vivaient encore il y a 4 ans entre Raqqa et la ville du barrage Tabqa, de toute confession : grecs, syriaques, assyriens, arméniens etc… J’ai remarqué que les familles étaient très stables parce qu’elles avaient souffert de la persécution des ottomans. Il y avait relativement peu de divorce. En général c’était des familles nombreuses car ils aiment beaucoup les enfants. Le garçon était assez souvent préféré à la fille.
Les personnes âgées vivaient avec eux et étaient respectées et servies avec amour. En Syrie, il n’y a plus guère d’analphabètes, donc la femme travaille et l’homme participe aux travaux ménagers ce qui n’est pas le cas partout (c’était plutôt des jeunes ménages).
Deux choses m’ont interpellée :
• leur foi : ayant vécu à la lisière de la Turquie plusieurs membres de la famille ont été massacrés par les ottomans – ils avaient l’habitude de mettre un évangile sous l’oreiller de l’enfant pour que la Parole de Dieu le protège pendant son sommeil
• et aussi les bonnes relations avec leurs voisins musulmans : j’ai assisté une fois à l’anniversaire d`un enfant ou c`est la voisine d`en face musulmane qui avait fait le gâteau pour soulager la mère de famille !”