• Actualités

Égypte : "le chantier est grand, mais les raisons d'espérer sont nombreuses pour les chrétiens"

“Je suis assez heureux de donner des nouvelles de l’Égypte parce que dans le contexte extrêmement dramatique du Moyen-Orient, et surtout cet été, l’Égypte est finalement un pays qui reste à peu près debout, qui essaye de se reconstruire après trois années de turbulence et en particulier une année très difficile où les Frères Musulmans étant au pouvoir, les chrétiens et aussi beaucoup d’égyptiens ont vraiment souffert de ce régime.

L’Égypte est dans une période de remise en ordre,
Çaveut dire aussi un peu de fermeté, quelque fois un petit peu trop, mais d’un autre côté, la paix civile revient, et espérons que la vie économique et sociale va pouvoir se reconstruire.


La situation des chrétiens est très variable.

  • Ils ont connu une période dramatique il y a un an, au mois d’août de l’année dernière, lorsque les Frères Musulmans leur ont fait payer leur éviction, avec 85 églises brûlées, beaucoup de maisons incendiées, etc.
  • La situation s’est apaisée, ce plus ou moins selon les régions.
  • Dans les villes, la situation est plutôt à peu près acceptable, souvent c’est un problème de niveau culturel.
  • C’est surtout dans les régions pauvres de Moyenne et de Haute Egypte, en particulier à Minya, où il reste une certaine tension sociale.

Il est exact qu’il y a encore des gens enlevés, des rançons demandées, etc. Mais c’est loin d’être la vie quotidienne, mais on voit bien que les blessures des mois et des années passés ne sont pas guéris.

Il est donc très important qu’un État se refasse, se restructure dans ce pays, qu’on ne puisse plus faire n’importe quoi, et qu’ensuite on donne son énergie, son temps et son cœur à essayer de reconstruire un tissu social et un peu de réconcilier tout ce monde-là.

Nous, nous y travaillons, dans notre modeste place comme dominicains, avec un centre d’études où nous travaillons beaucoup avec des musulmans. Mais le chantier est encore grand, il y a beaucoup à faire. Mais je ne veux pas donner une eau trop sombre, il y a des raisons d’inquiétude, mais il y a aussi de bonnes raisons d’espérer !