• Actualités

Egypte : de bonnes relations islamo chrétiennes dans un quartier pauvre du Caire

« A la paroisse, nos relations sont très bonnes avec les musulmans, je suis leur ami prêtre».

Calme, posé, le Père Louis Garas curé depuis 33 ans de la petite paroisse de la Sainte famille au Caire, nous livre cet exemple de vivre ensemble.

Intégrée dans un quartier pauvre musulman, son église est entourée de mosquées, dont la mosquée Al-Azhar et la semaine le Père Garas ne voit que peu de chrétiens « mes paroissiens je ne les vois que le dimanche ! ».

Cela lui a pris du temps, ce n’était pas évident de se faire sa place dans ce quartier pauvre, mais il est désormais une personnalité incontournable du quartier « Les musulmans viennent même me raconter leurs problèmes familiaux, j’ai réconcilié des couples en train de divorcer ; Pour le ramadan, ils viennent chez moi prendre le thé ou le café ! Lors des émeutes de janvier, ce sont eux qui ont fait des rondes et ont défendus mon église ».

Et il conclut « actuellement en Egypte on a peur des extrémistes. A l’avenir on ne sait pas ce que cela va donner, mais chrétiens et musulmans modérés, nous sommes dans le même cas !”