• Actualités

[GUMRI] Discours de Mr Arthur Minassian sur le centre creatif "Entanik" soutenu par L'Œuvre d'Orient

LE DISCOURS DE MONSIEUR ARTHUR MINASSIAN, DIRECTEUR DU CENTRE CREATIF

JUVENILE «ENTANIK»

Après le tremblement de terre dévastateur de 1988 dans la ville de Gumri, le défi de l’époque était d’assurer l’éducation esthétique et lemploi ciblé des adolescents.

Ce rôle a été repris en 1991 par le centre créatif juvénile «Entanik», créé par le ministère.

Pendant 30 années, des milliers d’adolescents ont été formés professionnellement dans des ateliers d’art et d’artisanat, au sein d’une grande «Entanik» /le mot <<Entanik» en arménien signifie « famille ».

Le personnel du centre a été guidé par l’idée que la connaissance et l’éducation font partie intégrante de la famille et de la société arménienne, l’éducation de la jeune génération a toujours été considérée comme un facteur clé dans la préservation de la nation. L’existence de l’Etat dépend du niveau d’éducation de la société. Et c’est notre devoir de prendre part à l’honorable travail d’éducation de la génération arménienne chrétienne, bien informée et instruite.

Principalement grâce au mécanisme de travail, le centre occupe une place particulière dans le domaine de l’éducation complémentaire dans la région.

Je voudrais bien informer nos amis et le public qu’aujourd’hui plus de 1600 adolescents étudient dans 12 groupes éducatifs différents du centre qui représentent 37 spécialités, Ces dernières années, le centre a étendu ses activités dans les communautés frontalières de haute montagne de la région aussi. Il a organisé un enseignement extrascolaire, qui a considérablement changé la vie éducative et culturelle des communautés rurales, a stimulé l’intérêt des jeunes pour les branches de l’artisanat et des arts nationaux.

Afin d’accroître le rôle de l’éducation parascolaire et de l’orientation professionnelle, les responsables des ateliers et les élèves du centre ont organisé des cours éducatifs professionnels dans environ 70 communautés dans le cadre du projet «Entanik sur les roues»,

Le Centre, mettant l’accent sur le rôle de l’unité de la nation arménienne dans le processus de renforcement de l’Etat indépendant, a établi des relations étroites avec les centres éducatifs et culturels ce l’Artsakh ét lu Javakhk. Le centre est une forge non seulement d’éducation professionnelle mais aussi d’éducation spirituelle, physique et patriotique.

Nos étudiants ont participé plusieurs fois à des concours internationaux, régionaux, républicains, et encore à des festivals en remportant des places d’honneur et des prix. Ces dernières années, la collaboration avec NKriné Simoniàn, organiste originaire de Gumri, lauréate de nombreux concours internationaux, fondatrice et présidente de I r association de bienfaisance française Amis de Gumri – France » est une acquisition

importante. Dans le résultat de cette collaboration nous avons connu de près l’art baroque de la musique, nous avons organisé une classe d’orgue. Par les efforts de Mme Simonian, le centre a été réapprovisionné avec les instruments de musique uniques et nous préparons le terrain pour la mise en œuvre de futurs projets importants. Nous reviendrons sur ce thème à une autre occasion. Notre gratitude à vous Madame Simonian, merci.

Les acquisitions du centre sont nombreuses, dont la preuve éloquente est l’établissement d’enseignement d’aujourd’hui. Respectueux collègues, je vous informe qu’en tant qu’un établissement républicain nous avons réussi à « couvrir » la région de Chiral’ avec une éducation supplémentaire.

Je voudrais ajouter que depuis 2009, dans une atmosphère agréable, dans le même bâtiment fonctionne le collège technique numéro 4 de Gumri avec lequel nous collaborons avec succès dans le domaine dans l’éducation, en complétant les uns aux autres.

Que l’éducation donnée au centre soit préservée dans l’âme de nos étudiants tout au long de l’éducation pour les motiver à s’intéresser et à rechercher la connaissance. Et donc, cela fait 30 ans que nous marchons ensemble, combattons ensemble et je déclare que: «Notre histoire continue…»

Pendant les derniers défis les adolescents de notre centre aussi profitent des projets urgents sociaux, éducatifs et de développement de l’association française L’Œuvre d’Orient.

Les adolescents sont scolarisés, élevés dans des conditions confortables et intellectuelles. Notre hommage et meilleurs vœux chrétiens à vous, respectueux bienfaiteurs. Nous espérons poursuivre notre collaboration.

Nous établissons des parallèles avec la façon dont Monseigneur Charmetant était dévoué au peuple arménien dans les années qui ont suivi le génocide arménien, aidant à sauver 1000 familles arméniennes des conditions physiques et sociales difficiles après le génocide.

En signe de gratitude, permettez-moi de vous offrir le prototype du monument de reconnaissance du centre /avec l’explication/ qui est installé dans la cour de L’établissement.


DISCOURS DE MADAME WVARIK AHARONIAN, PRESIDENTE DE L’ONG DE

BIENFAISANCE «ENTANIK»

Chers invités, je vous salue sous notre toit hospitalier.

Un petit mot sur l’organisation non gouvernementale de bienfaisance “Entanik”. Elle a été créée en 1990 dans la ville de Gumri d’après-séisme.

La création de l’organisation n’était pas une fin en soi. La catastrophe naturelle de 1988 a non seulement fait des dizaines de milliers de morts, mais a également brisé les rêves et les espoirs de survie des gens.

Des milliers d’enfants sont devenus orphelins, handicapés, avaient de graves problèmes psychologiques, pour la solution desquels il était nécessaire de créer un foyer, une famille unie, qui réunirait tout le monde sous un même toit.

Depuis sa création, l’organisation est restée fidèle à sa mission et a mis en œuvre divers projets sociaux, éducatifs et culturels en collaboration avec des organisations internationales et locales.

À la suite de la coopération en 1991 on a créé le centre créatif juvénile «Entanik», qui a fonctionné pendant 18 ans dans des préfabriqués en bois temporaires, s’occupant de l’éducation des milliers d’enfants. Le bâtiment inachevé qui a été attribué par le gouvernement, a été construit pas à pas à l’initiative de bienfaiteurs, notamment le responsable des projets de construction Jacques Matossian, français d’origine arménien. En 2008, le centre «Entanik» a poursuivi son travail créatif et ses activités fructueuses dans un immeuble confortable et lumineux. En 2009, on a créé dans le même bâtiment le collège technique numéro 4 de Gumri. Actuellement, le bâtiment compte environ 270 étudiants et 1600 étudiants qui font leurs études respectivement au collège et au centre.

La guerre de 2020 et ses suites m’ont rappelé la catastrophe de 1988.

La volonté de soutenir les réfugiés déplacés de force d’Artsakh et réfugiés à Gumri a été à la base du lancement d’un partenariat entre les organisations «Entanik» et L’ŒUVRE DORIENT, grâce auquel il est devenu possible de mettre en œuvre des projets d’assistance sociale et de construction d’une cuisine éducative-cantine et salle d’alimentation pour les jeunes.

Je voudrais ajouter que depuis janvier, un projet d’aide sociale de trois mois a été mis en place avec le financement de l’association L’ŒUVRE DORIENT pour 36 familles de réfugiés d’Artsakh /au total 197 personnes/, un autre projet pour un an pour les familles de 30 militaires morts est encore en cours ainsi que le projet (Attribution de nourriture gratuite» pour 450 personnes.

Permettez-moi de préciser que la plupart des réfugiés qui se sont installés à Gumri sont les personnes touchées par le tremblement de terre de 1988 qui avaient tout perdu, étaient déplacés en Artsakh, ont perdu ce qu’ils avaient créé pendant 30 ans en 2020 à cause de la guerre d’agression.

Nous sommes reconnaissants aux personnes qui, quelle que soit leur nationalité ou la distance, sont fidèle à leur mission et sont à côté du peuple arménien. Ils ont pu adoucir la douleur des familles qui avaient perdu leur patrie et avaient un besoin urgent de soutien, ils ont aidé les enfants dont l’enfance avait été perturbée.

Nous tenons à s’exprimer notre gratitude à nos amis présents ici, qui ont élevé la voix pour la justice et la paix. C’était un soutien moral inestimable pour le peuple arménien, qui luttait pour la préservation de son identité et de son droit à la vie. J’espère que cette coopération amicale va continuer et de nombreux projets seront mis en œuvre ensemble au profit du peuple arménien.

Les événements de 2020 ont été une autre tentative pour le peuple arménien, donc nous devons être forts, unis pour pouvoir surmonter les difficultés. Une nation chrétienne créative avec une histoire et une culture riches ne peut être découragée. La patrie et la foi sont des valeurs les plus élevées, dont la protection et la prospérité dépendent des efforts et des activités de chacun de nous.

«Entanik» est reconnaissante à toutes les personnes et organisations qui mènent des activités humanitaires. Nous devons nous rappeler toujours d’elles et pour pouvoir transmettre cette gratitude aux générations futures nous avons créé ce coin de reconnaissance où désormais L’ŒUVRE DORIENT aussi aura sa place spéciale.