• Actualités

Il est important que l'Occident soutienne l’Égypte dans cette transition délicate

“Les Égyptiens sont aujourd’hui partagés entre le soulagement et l’inquiétude. Soulagement de voir écartée la perspective d’un État islamique, contrôlé par une confrérie qui, à l’œuvre, s’est montrée sectaire et incompétente. Inquiétude devant les risques que court le pays : la colère des Frères musulmans pourrait dériver vers des actes terroristes, alimentés par les djihadistes que le régime précédent a laissé s’installer au Sinaï. Il est urgent que le jeu politique reprenne son cours.

La Commission des 50 qui travaille à amender la Constitution semble le faire sérieusement, laissant la place au débat que la précédente Constituante n’avait pas permis. Il y a urgence aussi à ce que l’économie redémarre : il est important que l’Occident soutienne l’Égypte dans cette transition délicate”.