• Actualités

Inde : une grande fête dans l'Église syro malabare "nous devons avoir plus de saints"

L’Église syro malabare, dans le sud du Kerala, a célébré le 29 novembre dernier la canonisation des deux saints le père Kuriakose Elias Chavara et sœur Euphrasie Eluvathingal, lors d’un festival de Foi. Plus de 70 000 fidèles, 2 000 prêtres, 10 000 religieux et religieuses, ainsi que 70 évêques venus de toute l’Inde étaient rassemblés : “De mémoire de cardinal indien, un tel rassemblement ne s’était jamais vu !” s’est exclamé le Cardinal George Alencherry.

Cette messe a été concélébrée par le cardinal Alenchery, le cardinal Basilios mar Cleemis, archevêque-majeur de l’Église syro-malankare et président de la conférence épiscopale des évêques d’Inde, ainsi que par Mgr Salvatore Pennacchio, nonce apostolique en Inde.

Lors de la canonisation, le pape François s’exprimait ainsi le 23 novembre 2014 dernier à Rome.


 

Chers frères et sœurs,

Je suis heureux de m’unir à votre action de grâce au Seigneur pour la canonisation de deux nouveaux saints indiens, provenant du Kérala.

Et je saisis l’occasion pour remercier l’Église qui est en Inde, pour remercier l’Église qui est au Kérala, pour toute la force apostolique, pour le témoignage de foi que vous apportez ! Mais merci beaucoup ! Continuez comme cela ! Le Kérala est une terre très fertile de vocations consacrées, sacerdotales. Allez de l’avant, en travaillant avec votre témoignage. Je remercie le cardinal George Alencherry, les évêques et les prêtres et les personnes consacrées et vous tous chers fidèles de rite syro-malabar. Et je remercie aussi pour sa présence le cardinal du rite syro-malankar, merci ! Vous savez que votre cardinal syro-malankar est le plus jeune du collège cardinalice ?

Vous êtes venus à Rome si nombreux pour cette circonstance singulière et vous avez pu passer des journées de foi et de communion ecclésiale, en priant aussi sur les tombes des apôtres. Puissent ces moments de fête et d’intense spiritualité vous aider à contempler les œuvres merveilleuses accomplies par le Seigneur à travers la vie et l’activité des nouveaux saints.

Le père Kuriakose Elias Chavara et sœur Euphrasie Eluvathingal, religieuse de l’institut féminin qu’il a fondé, rappellent à chacun de nous que l’amour de Dieu est la source et l’objectif et le soutien de toute sainteté, tandis que l’amour du prochain est la plus limpide manifestation de l’amour à l’égard du Seigneur.

  • En effet, le père Kuriakose Elias fut un religieux actif et contemplatif qui dédia généreusement sa vie pour l’Église syro-malabare, en œuvrant à l’enseigne de la devise «sanctification de soi et salut des autres».
  • Tandis que sœur Euphrasie vécut en profonde union avec Dieu, si bien que sa vie de sainteté fut un exemple et encouragea les personnes, qui lui donnèrent le surnom de «Mère orante». Pour les sœurs ceci : qu’elles soient des sœurs orantes!”

Chers frères et sœurs, que vous aident ces nouveaux saints à tirer profit de leur leçon de vie évangélique. Suivez leurs traces et imitez, tout particulièrement, leur amour pour Jésus Eucharistie et pour l’Église, pour progresser toujours davantage sur la voie de la sainteté. Avec ce souhait, que j’accompagne de ma prière, je vous renouvelle à tous ainsi qu’à vos proches, ma Bénédiction apostolique. Merci !

à la Basilique Vaticane, Lundi 24 novembre 2014