• Actualités

Irak : la visite des évêques de France annulée

Un voyage de quatre jours en Irak au cours duquel ils devaient visiter des camps de réfugiés, échanger avec des évêques locaux mais aussi rencontrer des étudiants de Kirkouk. Car la Conférence des Evêques de France a choisi de soutenir un projet destiné à aider les  étudiants irakiens déplacés à poursuivre leurs études, une manière de contribuer à la reconstruction du pays.

Mais ce voyage en Irak n’aura pas lieu, il s’est arrêté à Istanbul. Tous les vols à destination d’Erbil en Irak ont été annulés, officiellement, en raison de tensions entre Bagdad et Istanbul. Mgr Georges Pontier, le président de la Conférence des Évêques de France ne cache pas sa déception. Il s’est confié à Pauline de Torsiac.

“C’est une grande peine pour nous car ce projet nous tient à cœur et on sait aussi combien les visites de l’extérieur, sont le plus beau cadeau qu’on peut leur faire. Et on le comprend vu que le notre vient d’être impossible, c’est signe que ce n’est pas évident pour eux de vivre dans l’incertitude en permanence” témoigne Mgr Georges Pontier.

Un voyage qui intervenait au moment du lancement du Jubilé de la Miséricorde.

“On sait bien comment le pape François dans la bulle d’induction insiste sur les deux aspects de la Miséricorde.

  • La Miséricorde qui se déploie à intérieur de nos cœurs, que nous recevons et que nous donnons.
  • Et une autre qui consiste à pratiquer des œuvres de Miséricorde, des actes de compassion, de générosité, d’engagement envers nos frères.

Ce projet que nous démarrons, avec tous les français, avec nos Églises diocésaines et que nous allons continuer, c’est comme une œuvre de Miséricorde. Notre frère [Mgr Mirkis] nous soumet un projet important à ses yeux, la formation de 400 étudiants. Nous allons continuer. Ce projet va se poursuivre. Nous avons touché du doigt la difficulté dans laquelle ils vivent avec des incertitudes. Pas savoir ce que demain sera fait. Ce projet est intelligent. Il consiste à aider des jeunes à trouver dans leur propre pays les moyens de leur avenir. Ça les fixe sur leur pays de toujours. Cela permet aux communautés chrétiennes de ne pas s’éclater par une émigration trop excessive” conclut Mgr Pontier.

Écoutez son interview à RCF :

La délégation de la Conférence des Évêques de France est rentrée à Paris ce lundi. Si vous souhaitez participer à cette opération de soutien des étudiants en Irak, rendez vous sur eglise.catholique.fr ou œuvre-orient.fr


 

mirkis