• Actualités

"Le Pape vient en médecin qui rend visite à un malade"

“L’opinion publique est éprise de la visite du Pape. Beaucoup de musulmans l’attendent aussi. Les gens sentent sa sincérité. C’est un homme simple, un homme de paix. Le Pape François a modifié l’image du Vatican qui avait été altérée au Moyen-Orient par certaines prises de parole de son prédécesseur Benoit XVI…

A ceux qui se demandent pourquoi il a maintenu son voyage malgré le terrorisme, je réponds qu’il n’a pas peur, qu’il est religieux et qu’il vient d’un pays qui a connu un régime militaire, la pauvreté…

Malheureusement 20% de la population égyptienne frôle le fondamentalisme religieux. Des musulmans et des orthodoxes n’apprécient pas cette visite. Les orthodoxes sont fiers de leur identité et craignent que Sa Sainteté Tawadros ne soit trop réformateur, notamment avec la reconnaissance du baptême unique. Les ultra-orthodoxes ont peur d’être dissous. Les opposants au régime, eux craignent qu’elle conforte le Président Sisi. C’est comme lui donner un baiser de vie !

Le Pape vient en médecin qui rend visite à un malade. Les égyptiens attendent beaucoup de l’étranger, ils attendent le salut de l’extérieur. Je me demande si les gens se rendent bien compte de ce signe que nous envoie le Pape François. C’est le début d’une transformation importante, les opposants à la visite ne s’y sont pas trompés en essayant de l’empêcher. Le Président rêve d’un Vatican II islamique mais il n’en a pas les moyens. Nous avons vu l’influence du Pape et de la diplomatie vaticane en Amérique latine et en Amérique du Nord. Les chrétiens, les catholiques représentent une force importante dans le monde occidental. Grâce à eux on peut espérer que le regard négatif sur l’Egypte va changer comme il a changé pour d’autres pays.
Cette visite est aussi importante sur le plan économique. Elle donnera un coup de projecteur sur le pays et les chrétiens car de nombreux catholiques sont investis dans l’économie internationale.

Chrétiens et musulmans jeûnent pour la Vierge malgré le fanatisme, car la foi islamique vénère Marie, malheureusement l’aveuglement fait qu’on l’oublie souvent. C’est une visite pour les plus pauvres, pour tout le peuple, sur les pas du Christ avec la sainte Famille en Égypte !”

Propos recueillis par CB

Sur la photo : Selimane Chafik avec le père William Sidhom qui a assuré la traduction