• Actualités

Les évêques d'Afrique du Nord (Cerna) ont voulu délivrer un message d'espoir

« La libération de la parole, la volonté d’échanger à propos de tous les sujets qui structurent la vie sociale et politique dans un respect grandissant pour les opinions diverses » émergent des bouleversements en cours au Maghreb, ont-ils souligné, à l’issue de leur Conférence, qui s’est tenue pendant trois jours à Tunis.

« L’Église, dans le monde arabe, est au service des peuples avec lesquels elle vit, confie Mgr Maroun Lahham, archevêque de Tunis. Nous devons prendre la mesure des évolutions qui traversent ces sociétés pour les accompagner au mieux ».

Une volonté affirmée dans le communiqué final de la Conférence des évêques de la région nord de l’Afrique (Cerna). Les communautés chrétiennes « sentent leur responsabilité d’encourager cette volonté de liberté, de citoyenneté, d’ouverture qui s’exprime toujours plus clairement dans ce “printemps arabe”, écrivent les évêques. Elles cherchent à le faire en accompagnant “le discernement, mais aussi en témoignant de leur espérance y compris au sein des réelles difficultés qu’elles rencontrent. ». […]

La CERNA, qui avait participé à la session spéciale du Synode pour le Moyen-Orient, tient à exprimer sa communion avec ces Eglises dans les évolutions que vivent leurs pays ; elle est attentive aux difficultés et souffrances que provoquent ces évolutions, et prie pour que les droits des chrétiens soient sauvegardés, que les fidèles du Christ puissent être reconnus comme des citoyens à part entière, acteurs pleins d’espérance de l’avenir de leurs peuples.