• Actualités

Liban : Témoignages de l'école et institution sociale Saint Vincent de Paul à Baabda

Depuis 2016, l’Œuvre d’Orient contribue au financement de l’école et institution sociale Saint Vincent de Paul, sous l’ordre des Sœurs de la Charité de Besançon, située dans la ville de Baabda, au Liban. Cette école, qui est au service d’une population appauvrie par la guerre, a ouvert un département pour les élèves nécessitant une éducation spécialisée. Ce service est coûteux et des aides sociales sont également accordées, par l’école, à plus de 300 élèves. L’école a donc sollicité un soutien financier pour la scolarité de quelques élèves de ce service spécialisé afin que même ces derniers aient aussi accès à une éducation.

 

Une enseignante, des parents et un élève suivant les cours du service spécialisé témoignent sur ce département offrant une éducation spécialisée.


 

Témoignage d’une enseignante de français de EB1 (CP)

 

«  Notre école ne cesse jamais de nous épater ! Et voilà encore une fois qu’elle prouve « son choix des plus petits », sa mission éducative et ses valeurs humaines. En effet il y a 4 ans, elle a inauguré un département de services spécialisés pour les enfants en difficulté. Elle avait la certitude que tout le monde a le droit de réussir sa vie. En effet beaucoup d’enfants reçoivent une éducation adaptée, et s’intègrent dans une société qui leur était autrefois hostile. Grand merci à notre chère école. »

 

 

Témoignage d’un élève présentant un  déficit visuel en classe de 3ème 

 

« Je suis à l’aise à l’école des Sœurs de la Charité de Besançon à Baabda  et j’ai trouvé des personnes merveilleuses et attentives à tout ce dont j’ai besoin. Mes camarades m’entourent comme s’ils étaient mes frères et mes sœurs en m’enregistrant l’explication des enseignants, m’accompagnant dans tous mes déplacement, etc…

J’ai senti que j’étais l’ami des adultes et des élèves qui ne cessent de m’encourager.

Je remercie le Seigneur d’avoir été planté dans un jardin formidable où je me sens aimé tel que je suis. »

 

Témoignage de parents dont l’enfant est bénéficiaire du département de services spécialisés depuis 4 ans

 

« Notre fils Ali, 8 ans, est né avec une malformation des os du crâne ; « la craniosténose». Lorsqu’il était bébé il réagissait peu ou de manière inadaptée aux situations. Etant notre premier enfant, on n’a pas pu discerner directement les différences ou les retards au niveau du comportement.

 

Sa première année scolaire fut un désastre, mais en le comparant à ses camarades de classe, on a pu remarquer ses retards sur plusieurs plans : répétitions des mots, pas de dialogue soutenu, manque de concentration, problèmes psychomoteurs, etc… En somme, après plusieurs bilans, un léger retard mental est décelé dû à sa maladie.

 

Dès lors Ali a été pris en charge par le service spécialisé composé de psychomotricienne, orthophoniste, orthopédagogue ainsi qu’une accompagnatrice permanente (une « auxiliaire scolaire » (shadow-teacher)).  Pour Ali et pour ses camarades qui ne peuvent suivre le rythme des autres élèves, le conseil de direction à l’école de nos chères Sœurs de la Charité a inauguré le programme d’inclusion au sein de leur établissement. Nous avons découvert via le groupe de spécialistes le côté humain et bienveillant envers le handicap, une compréhension totale et une écoute très chaleureuse des parents. Le département de services spécialisés et le cycle préscolaire qui accueille mon fils en moyenne section sont composés de personnes formidables, professionnelles et attentives à chaque élève. Ce qui me touche c’est que Ali ne soit pas perçu comme un « alien» par les autres enfants. Tous aiment et acceptent Ali. Nous pouvons affirmer que notre école fait tout pour mettre en œuvre sa première mission qui est d’apprendre à la nouvelle génération d’accepter la différence et de la considérer comme une richesse.

 

Nous nous sommes très vite rendus compte que les méthodes utilisées sont efficaces et savent motiver et impliquer Ali afin qu’il progresse dans son apprentissage. Ali s’assoit et se concentre plus longtemps, il reconnait quelques lettres, les couleurs, les formes ; il assemble ce qui se ressemble. Il est très épanoui et beaucoup plus stable malgré que le chemin à faire soit encore long. Le plus beau des cadeaux est de constater que notre enfant, malgré son entêtement, est épanoui et fait des progrès.

 

Nous tenons à remercier tout particulièrement Sœur Marie Rached qui a permis à ce service de naître au sein de son établissement et qui a mobilisé un département rien que pour nos enfants appelés «  différents ». Egalement un grand merci à Mlle Carla Chedid responsable de ce service et toutes les éducatrices et à toute l’équipe sans qui Ali n’aurait pas fait tous ces progrès. Votre but est de donner à nos enfants tous les moyens d’être le plus autonomes et plus épanoui, le mot “merci” est même trop faible. Bonne continuation. »