• Actualités

"Nous devons donner l'Espérance de la Paix aux peuples du Proche-Orient.

“Il y aurait tant, et tant à dire sur la présence chrétienne en Terre-Sainte.

Il est normal pour un directeur de l’Œuvre d’Orient d’aller régulièrement dans cette Terre Sacrée

Toujours une belle occasion pour moi de m’émerveiller de l’action des religieux et des religieuses qui ne ménagent pas leur peine au service de la population, de toutes les populations.

Combien il est impressionnant de voir le travail des Filles de la Charité! A l’Hôpital français de St Vincent de Paul, à la maison du Sacré Cœur pour handicapés à Haïfa, au centre St Vincent qui accueille de petits handicapés, au dispensaire de Nazareth, à la maison d’enfants à Béthanie, à la crèche de la Ste Famille à Bethléem, à l’hospice St Vincent à Jérusalem qui s’occupe des enfants, …” dit Mgr Gollnisch à propos de son voyage en Terre Sainte

la Paix au Proche Orient

“De Jérusalem, comment ne pas entendre de manières très forte, les paroles que tous les chrétiens du monde ont entendu ces derniers dimanches, dans la bouche même du Christ “Que la Paix soit avec Vous”.

Depuis Jérusalem, on ressent peut-être de manière plus forte et plus tragique cette absence de paix, dans la région même où le Christ a mené son existence humaine.

Il me semble qu’il devient plus qu’urgent qu’une initiative importante soit prise,

peut-être une conférence internationale, pour véritablement établir les conditions de la Paix.

Il me semble que la guerre n’est jamais quelque chose d’irréversible et les conflits ne sont jamais non plus irréversibles.

Nous devons donner l’Espérance de la Paix aux peuples du Proche-Orient.

Et au moment aussi où notre pays prend des décisions politiques importantes, nous devons nous dire que la Paix est urgente, qu’elle est possible et qu’elle est une question de volonté.

Je souhaite qu’il y ait des prophètes qui se lèvent, au nord ou au sud de la Méditerranée pour prendre des initiatives au service de la Paix.

Les populations n’en peuvent plus de ces conflits permanents, il est temps que tout cela cesse.”

 

Écoutez la chronique de Mgr Gollnisch sur RCF