• Actualités

Toulouse, Journées d'études "Les chrétiens d'Orient : histoire et identité"

Lieu : Institut Catholique de Toulouse, salle Léon XIII

Date : Jeudi 23 et Vendredi 24 janvier 2014

Programme CISA


Présentation du colloque

Ce qui caractérise l’islam est indubitablement son monothéisme irréductible aux autres, en même temps qu’un pluralisme notoire qui se manifeste dans les limites des frontières historiques où s’exerce sa légitimité.

Nonobstant ce fait, l’Histoire reconnaît difficilement que lorsque les Arabes conquirent d’anciens territoires chrétiens, enlevés aux empires byzantin et sassanide aux limes de la Péninsule arabique, les Chrétiens autochtones disposaient déjà d’une pensée et d’une culture élaborées, tant religieuses que philosophiques, adossées depuis longtemps aux grandes civilisations du patrimoine hellénique et de l’Orient antique. Manquait encore à l’islam des conquérants le sens du débat théologique ou philosophique, à la manière de la disputatio de la scolastique latine.

L’exemple le plus significatif fut incontestablement la relation entre les Chrétiens réfutant les objections que l’islam leur opposait et les Musulmans appelant à la foi en un texte incréé, à peine fini d’être collecté. La confrontation profita aux Musulmans dans l’élaboration et la formation d’une théologie propre, exprimée avec le double outil linguistique et notionnel apporté par les Chrétiens.

Les textes sources et les documents qui nous sont parvenus témoignent de la dynamique intellectuelle spécifique dont bénéficièrent les Musulmans et que véhiculaient les énergiques échanges christiano-islamiques des premiers temps de l’Empire islamique. Elle fait des Chrétiens les premiers acteurs d’un dialogue empreint d’une vaillante droiture et d’une justesse authentique quant au fond, et d’une urbaine courtoisie quant à la forme.

Au second semestre, du 21 janvier au 22 avril 2014, sera donné au sein de la Faculté de Philosophie de l’Institut Catholique de Toulouse, un cours intitulé: “Les penseurs arabes chrétiens et la théologie islamique”, où seront étudiés les textes d’auteurs chrétiens majeurs dans leurs échanges avec les Musulmans.