• Actualités

Portrait du nouveau patriarche melkite Joseph Absi, par Radio Vatican

Source Radio Vatican

(RV) Entretien – Les évêques melkites, réunis en Synode, viennent d’élire leur nouveau patriarche. Il s’agit de Sa Béatitude Joseph Absi, jusqu’alors vicaire patriarcal à Damas. Âgé de 71 ans, originaire de Damas, ce musicologue de formation, succède au patriarche Grégoire III Laham, dont la démission avait été acceptée le 6 mai dernier par le Pape François.

Depuis le 6 mai jusqu’à ce jour, l’Eglise grecque-melkite, était administrée par Mgr Jean-Clément Jeanbart, archevêque d’Alep et doyen du Synode. Comme il est de coutume, au lendemain des élection de patriarches d’Églises orientales en communion avec Rome, le Pape François lui a accordé la “communion ecclésiastique”, dans une lettre en français rendue publique ce jeudi 22 juin 2017. Le Saint-Père a félicité le nouveau patriarche pour son élection survenue «dans une situation délicate» pour l’Église gréco-melkite, alors que la gestion de son prédécesseur était contestée et que la communauté est durement touchée par le conflit syrien.

Mgr Charbel Maalouf est l’exarque patriarcal en France de l’Église melkite et curé de Saint-Julien-le-Pauvre à Paris. Il a fait ses études à l’Institut Saint-Paul à Harissa, au Liban, au moment où le nouveau patriarche était supérieur de la société des paulistes. Il décrit un homme humble et organisé.

 

Des propos recueillis par Samuel Bleynie

L’Église grecque-catholique melkite, dont le siège est à Damas (Syrie), est une Église de rite byzantin unie à Rome depuis le XVIIIe siècle. Elle rassemble 1,3 million de fidèles, principalement en Syrie, au Liban, en Terre Sainte et dans les pays de la diaspora, notamment aux États-Unis.

(HD-SB)