• Actualités

Quête du Vendredi Saint : la Terre Sainte attend la fraternité de l’Eglise universelle

Le Cardinal Sandri lance un appel pour la quête du Vendredi Sainte sur le site du vatican :

“Évoquer la Quête du Vendredi-Saint, c’est rappeler un engagement qui remonte au temps apostolique.

Saint Paul l’atteste lorsqu’il écrit aux Galates:

nous devions seulement songer aux pauvres, ce que précisément j’ai eu à cœur de faire” (2, 10).

Il le répète aux chrétiens de Corinthe (1Cor 16, 1-3; 2 Cor 8-9) et de Rome: “...je me rends à Jérusalem pour le service des saints car la Macédoine et l’Achaïe ont bien voulu prendre quelque part aux besoins des saints de Jérusalem qui sont dans la pauvreté” (15, 25-26).

Une experience de Grâce et de Souffrance

La Terre-Sainte attend la fraternité de l’Eglise universelle et désire en échange partager son expérience de grâce et de souffrance qui marque son chemin.

Avant tout, elle reconnaît la grâce du Synode des Evêques du Moyen-Orient ainsi que celle de la visite du Saint Père à Chypre. Ces événements ont accru l’intérêt du monde, mais aussi le retour de nombreux pèlerins sur les traces historiques de Jésus-Christ.

La Terre-Sainte est sensible à l’augmentation des violences envers les chrétiens d’Orient, dont les conséquences sont notables dans toute la région.

Les chrétiens d’Orient expérimentent l’actualité du martyre et souffrent de la précarité de la paix ou de son absence.

Leur exode incessant en est le signe le plus inquiétant. Au milieu de cette situation, quelques signes positifs sont insuffisants pour renverser la douloureuse tendance à l’émigration chrétienne qui appauvrit cette région de ses forces vitales que constituent les jeunes générations.

Un encouragement pour ces chrétiens du Moyen Orient

Il nous appartient donc, de nous unir au Pape pour encourager les chrétiens de Jérusalem, d’Israël et de Palestine, de Jordanie et des pays orientaux environnants, avec Ses propres paroles:

La paix est possible. La paix est urgente. La paix est la condition indispensable pour une vie digne de la personne humaine et de la société. La paix est également le meilleur remède pour éviter l’émigration du Moyen-Orient” (Benoît XVI, homélie pour la conclusion du Synode pour le Moyen-Orient).

Le présent appel pour cette quête s’inscrit en faveur de la paix dont nos frères et sœurs de Terre-Sainte veulent être les instruments efficaces dans les mains du Seigneur pour le bien de tout l’Orient. […]”

 

Pour aider les Chrétiens de Terre Sainte et participer à la quête du Vendredi Saint cliquez ici