• Actualités

Rencontre autour des chrétiens d'Orient - Retrouvez la vidéo du débat à l'iReMMO

Dans son ouvrage Antoine Fleyfel clarifie la définition, “tellement large”, du terme  “chrétiens d’Orient”, pour lesquels il entend expliquer et préciser le concept.

Antoine Fleyfel analyse l’espace géographique, historique et culturel, des chrétiens du Proche-Orient arabe, dans les six pays du Machreq, le Liban, la Syrie, la Jordanie, la Terre sainte, l’Irak et l’Égypte.

Le terme chrétiens arabes englobe des réalités bien différentes : “C’est une pluralité tellement grande, qu’elle peut même se contredire entre les chrétiens vivant en Égypte, au Liban, …

Cet espace qui « modèle et détermine leur présence, leur politique et leur avenir, est en extension, dans le sens où leur cause traverse, grâce à la mondialisation, les frontières de leur pays, pour parvenir aux diasporas et aux États », précise-t-il. Grâce aux technologies de l’information, cet espace devient aussi celui de la circulation des informations.

Antoine Fleyfel, qui s’occupe également des relations académiques de l’Œuvre d’Orient, annonce ses positions dès l’introduction : récusant les « prophéties de malheur » qui prédisent la disparition des chrétiens d’Orient, il considère que ceux-ci, en tant que chrétiens arabes, « appartiennent au devenir de leurs pays » et vivent des situations politiquement, ou géopolitiquement, différentes. Les rapports de force auxquels ils sont soumis sont essentiellement liés au facteur démographique, au pouvoir économique, politique et militaire, ainsi qu’aux idées, cultures et religions, souligne encore Antoine Fleyfel.