• Actualités

[SYRIE] Mgr Audo : "Nous faisons tout pour assurer une présence et un avenir à nos églises"

Monseigneur Audo, évêque chaldéen d’Alep est venu nous voir à L’Œuvre d’Orient, il nous parle de la situation d’Alep après la guerre

Retour à une vie normale après la guerre

“Il n’y a pas encore de changement économique, car la vie de l’économie locale a été détruite. Cependant il y a des petites reprises, des magasins, des projets qui reprennent. Au niveau des églises, on voit la reconstruction de la cathédrale maronite. Cela fait parti des signes de l’espérance.”

Les urgences pour les chrétiens à Alep

“Les premières urgences sont au niveau de la santé car il y a encore beaucoup de fragilités, de maladies, de vieillissements. La guerre a rendu les habitants malades que cela soit physique ou psychologique. Cependant, les organismes internationaux, les églises et L’Œuvre d’Orient font des choses pour aider concrètement.”

La vie à Alep en tant qu’évêque

“Nous sommes passés par des moments durs, des moments graves. Ce que nous faisons avec les autres évêques et la majorité des chrétiens qui sont restés, c’est assurer une présence et avenir à nos églises. Cela a une signification très profonde pour nous. Le défi est dans la survie, la présence significative malgré les départs et la dispersion à travers le monde. Ce qu’il faut assurer c’est la continuité en construisant des ponts entre ceux qui sont restés et ceux qui sont partis. Il faut encourager la communication entre tous.”

Comment va la communauté des prêtres aujourd’hui

“Il y a eu une grande fidélité des évêques et des prêtres en Syrie et notamment des communautés catholiques par leur présence […] Les chrétiens croient en l’avenir de la Syrie. Il faut que la paix revienne, que l’on retrouve la stabilité puis que le travail reprenne. Il y a cette conviction profonde.”

 

 Mgr Audo, né le 3 janvier 1946 à Alep, est un prêtre jésuite syrien de rite chaldéen. En 1992, il est nommé évêque d’Alep de l’Église catholique chaldéenne.