• Actualités

[TERRE SAINTE] Témoignage de Jean-Marie : " Vivre en Terre Sainte [...] est une source d'enrichissement personnel "

Découvrez le témoignage de Jean-Marie, séminariste, qui a décidé de consacrer quelques semaines de sa vie au service des chrétiens de Terre Sainte, notamment dans un camp de jeunes à Ramallah, en lien avec le Réseau Barnabé.


J’ai été envoyé en mission courte par L’Œuvre d’Orient en Terre Sainte afin d’être animateur d’un camp en langue française dans une école melkite à Ramallah. Avant cela, le séminaire m’a autorisé à partir 10 jours plus tôt pour m’imprégner de la région et découvrir ses richesses et son histoire. Pour cela j’ai été accueilli chez les sœurs de la Sainte Croix de Jérusalem à Taybeh, où une dame de l’ordre du St Sépulcre résidait également durant cette période, et où je rendais service contre logement. J’ai eu l’opportunité de vivre deux jours à Jérusalem à mon arrivée pour découvrir la ville Sainte. Ce séjour en Palestine et en Israël (qui était aussi un stage dans le cadre de ma formation au séminaire) s’est très bien déroulé en tous points de vue et j’en ai été vraiment heureux.

Mon objectif principal était de m’acclimater à la Terre Sainte, de découvrir son histoire, ses rites, les personnes qui y vivent. Les jours passés à Jérusalem, à Taybeh puis à Ramallah m’ont permis de vraiment entrer en profondeur dans l’histoire et l’actualité de cette région et de ses habitants. Il faut en effet du temps pour nous, occidentaux, pour découvrir les particularités de l’orient et du monde arabe, de déposer notre carapace afin de nous laisser atteindre au cœur. Pour cela j’ai été très heureux de pouvoir passer plus 3 semaines sur place, et le fait d’arriver 10 jours avant mon service m’a permis de bien mieux le vivre.

Par ailleurs, ma grande chance je crois a été d’être en relation avec des volontaires (Adélaïde, la directrice du camp, volontaire DCC et réseau Barnabé) et des pasteurs locaux (le curé de la paroisse latine et les soeurs de Taybeh, le curé de la paroisse melkite de l’école à Ramallah) qui ont été soucieux de nous faire pénétrer dans la complexité de ce qui se vit sur place, de témoigner à cœur ouvert en répondant à nos questions. […]

Le camp jeune à Ramallah en lien avec l’Eglise melkite locale, au sein du réseau Barnabé, a été une belle et riche expérience auprès des jeunes palestiniens chrétiens et musulmans. Le ” staff ”  d’encadrement (une dizaine de volontaires d’horizons et profils différents) était varié et de grande qualité. Un des plus âgés, j’ai pu vraiment trouver ma place dans l’organisation et la vie sur place comme séminariste (animation de la prière, lien avec le curé, dialogues avec les volontaires…). […]

La présence d’un jeune couple marié dans l’équipe a été marquante aussi ; je crois que cette complémentarité des états de vie et des âges a fortement bénéficié à la qualité de ce qui a été vécu durant ce camp, tant pour les enfants encadrés que pour les jeunes volontaires qui vivent pour beaucoup dans ces volontariats un moment tournant de leur vie d’étudiant.

Je remercie grandement ici tous les acteurs de L’Œuvre d’Orient qui permettent et favorisent tout cela par leur travail, leur soutien et leurs prières !

[…] Vivre en Terre Sainte durant un temps prolongé, être confronté à une culture, des religions, des façons différentes de voir le monde est une source profonde d’enrichissement personnel et d’ouverture d’esprit et de cœur. Notamment en participant à un rite liturgique différent du nôtre (rite catholique melkite). L’accueil chaleureux et joyeux des Palestiniens et des autres volontaires sur place ont été la clé de la réussite de cette expérience, qui, loin de rester derrière moi, est devenue désormais une petite part de moi.