Espace délégués

ico-2-orga < Retour à l'accueil
Organiser un événement

Messe

Afin de découvrir et faire découvrir la liturgie orientale au sein de votre diocèse, de prier en communion avec les chrétiens d’Orient, avec les chrétiens d’Orient présents dans votre diocèse, éventuellement dans le cadre d’une exposition, ou bien pour un bel événement au niveau diocésain, vous envisagez d’organiser une messe en rite oriental.

Les Eglises orientales célèbrent dans différents rites (arménien, byzantin, syriaque, alexandrin). Une célébration en rite oriental est souvent plus longue que la messe latine, prévoir environ une heure et demie de célébration.

 

Choix du célébrant :

  • Le mieux est de contacter le Siège plusieurs mois à l’avance pour que nous puissions réfléchir ensemble au choix du célébrant. Mgr Gollnisch, qui connaît très bien les religieux orientaux, saura aussi indiquer à qui faire appel.
  • Vous pouvez tout à fait émettre des souhaits quant au rite ou au type de message que vous souhaiteriez voir apporter par le célébrant. Par exemple, vous organisez l’exposition sur les coptes et souhaitez si possible la venue d’un prêtre copte, ou bien vous souhaitez un prêtre qui puisse parler de la situation en Irak, ou bien un prêtre qui puisse parler du dialogue inter-religieux,…
  • Le choix du célébrant dépend avant tout de la disponibilité des prêtres et évêques que l’Œuvre d’Orient pourra solliciter à cette occasion. De nombreux prêtres de rite oriental résident en France (curés de paroisses orientales à Paris, Lyon, Marseille… prêtres étudiants…), d’autres sont de passage pour quelques jours, quelques semaines et annoncent leur venue à l’Œuvre d’Orient.
  • Un critère à ne pas négliger est celui de la langue: il est nécessaire que le prêtre invité puisse prêcher en français.
  • Pour des raisons financières et d’organisation, il sera demandé en priorité à des prêtres présents en France de venir célébrer. Dans certains cas (messe annuelle des chrétiens d’Orient dans votre diocèse par exemple) on peut être amené à inviter un prêtre ou évêque à venir du Moyen-Orient, du Liban par exemple.
  • Lorsqu’un évêque oriental se déplace dans un autre diocèse, il est impératif que cela soit annoncé à l’évêque du lieu, qui souhaitera sans doute l’inviter à ce qu’ils se rencontrent, et lui proposera peut être de l’héberger à l’évêché.
  • Il est probable que l’évêque ou le prêtre invité se déplace accompagné d’un diacre qui l’assistera pour la célébration de la messe. Dans certains rites (dans le rite byzantin par exemple), le prêtre célèbre la messe dos au peuple.

La date :

Elle est à proposer par vous, en concertation avec la paroisse concernée, ou avec votre évêque ou la cathédrale. L’Œuvre d’Orient sollicitera ensuite des prêtres en fonction de cette date.

Si vous n’avez pas d’impératif de date, on peut solliciter un prêtre et lui demander de nous proposer ses dates sur une période donnée.

La communication :

Se référer à l’article « Communication » de l’Espace Délégués.

La Logistique :

  • Dans la mesure du possible, associez les chrétiens d’Orient présents dans votre diocèse à cette célébration. ils pourraient participer à la liturgie : chants dans leur langue, procession, lectures…
  • Prévoyez le logement du religieux invité, éventuellement faites appel à l’évêché.
  • Prévoyez de véhiculer le religieux invité au cours de son séjour dans votre diocèse, organisez son arrivée dans le diocèse avec le Siège à Paris.
  • Prévoyez une feuille ou un livret de messe qui accompagne la liturgie, éventuellement.
  • Prévoyez avec le curé ou le sacristain de la paroisse dans laquelle aura lieu la messe le matériel nécessaire : micros, pupitres, paramentique, accompagnements musicaux, corbeille pour la quête…
  • Soyez à l’écoute des besoins du célébrant pour préparer le déroulement de la célébration.
  • Lorsque le curé ou recteur du lieu choisit d’offrir la quête pour les chrétiens d’Orient, elle est remise à l’Œuvre d’Orient et non au célébrant. La somme collectée pourra ensuite être affectée à un projet soutenu par l’Œuvre d’Orient soumis par le célébrant, ou pour l’Eglise à laquelle il appartient.

Pour le jour J, prévoir :

  • de distribuer les tracts de l’Œuvre d’Orient ou de les disposer en amont sur les chaises de l’église
  • de monter les kakémonos de présentation de l’Œuvre d’Orient et de les disposer à l’entrée de l’église ou à côté de l’autel

 


Proposition pour étoffer l’événement :

  • Lorsque le prêtre invité parle bien français, il est possible d’organiser une conférence sur un thème convenu lui et validé avec le Siège de l’Œuvre d’Orient, par exemple avant ou après la messe. Autant profiter du déplacement du célébrant pour lui donner la parole et l’occasion de témoigner auprès d’un public parfois plus large que celui qui participera à la liturgie. Cela peut avoir lieu dans une salle paroissiale proche ou alors dans l’église même.
  • Vous pouvez aussi prévoir un buffet ou un verre de l’amitié à l’issue de la célébration pour permettre des rencontres et un temps d’échanges plus personnels. A organiser en accord avec le curé. Pour cela, il faudra prévoir : la salle (cela peut aussi se faire sur le perron de l’église), des tables, des nappes, des victuailles… Les frais peuvent être pris en charge par l’Œuvre d’Orient.