• Education

A Hassaké, donnons aux enfants une chance de réussir - Syrie

Les 8 ans de guerre en Syrie ont poussé des milliers de familles à s’exiler, à l’étranger mais aussi à l’intérieur du pays. De nombreuses familles ont trouvé refuge, avec leurs enfants, dans la région d’Hassaké (Djézireh).

Depuis quelques années, de nombreuses écoles du Djézireh ont été forcées de fermer en raison de contraintes imposant l’enseignement en langue kurde.

Beaucoup d’enfants arabophones inscrits dans ces écoles locales ne peuvent plus suivre leurs cours normalement. Les écoles Mesrobian et Haygazian de Hassaké et Qamichli ont décidé d’accueillir ces jeunes filles et garçons, et font face à une surpopulation scolaire qui rend l’apprentissage difficile.

 

Les écoles catholiques arméniennes de Hassaké et Qamichli

Les écoles catholiques arméniennes de Hassaké et Qamichli comptent parmi les établissements chrétiens les plus importants de la région du Djézireh.

Depuis le début de la guerre, ces écoles n’ont cessé d’accueillir des élèves des régions de Raqqa et Deir Ez-Zor, fuyant l’Etat Islamique et les bombardements, mais également des écoles locales obligées de fermer, l’enseignement en langue kurde étant imposé.

L’école catholique arménienne Mesrobian de Qamichli compte actuellement 493 élèves (dont 20% de chrétiens) répartis dans 12 classes (soit environ 40 élèves par classes), et 33 professeurs.

L’école syriaque catholique Haygazian de Hassaké compte 486 élèves (environ 20% de chrétiens), répartis dans 12 classes, et dispose de 27 enseignants.

Le projet en quelques mots 

Ces deux écoles ont besoin d’agrandir leurs bâtiments, afin de disposer d’une capacité d’accueil qui puisse répondre à l’augmentation soudaine des effectifs, et offrir aux enfants des conditions d’apprentissage adéquates.

L’objectif pour l’école syriaque catholique d’Hassaké et l’école catholique arménienne de Qamishli vise à renouveler le mobilier et réhabiliter la structure du bâtiment. Le mobilier étant ancien et manquant (un banc pour deux personnes est utilisé pour 4).

Le projet est d’agrandir ces deux établissements en construisant un étage supplémentaire ainsi qu’un jardin d’enfants pour l’école d’Hassaké.