• Education

Liban : le centre Beit Gazo pour préserver le patrimoine chrétien oriental

  • Les manuscrits des communautés chrétiennes orientales : un patrimoine universel irremplaçable à protéger

  • Au Liban, en Irak, en Syrie, en Palestine et en Égypte, les bibliothèques des communautés chrétiennes orientales abritent des collections très variées d’une grande valeur en langue syriaque, arabe, copte, arménienne (Bible, exégèse, théologie, liturgie, ascétisme, homilétique, hagiographie, grammaires, …).
 
  • Ce patrimoine est un témoignage exceptionnel de la présence des chrétiens au Moyen-Orient depuis les premiers siècles du christianisme. Alors qu’il est mis en danger par l’usure du temps ou les violents conflits qui secouent le Moyen-Orient, l’Œuvre d’Orient a le souci de le faire connaître et de le sauvegarder.
C’est un devoir que de recueillir, protéger, conserver remettre en valeur ce patrimoine des communautés dont les cultures ont marqué l’Histoire du Proche Orient et de l’Europe.
  • Beit Gazo : un centre de conservation du patrimoine écrit

  • À Charfet, au sud de Beyrouth, le patriarcat syriaque-catholique a mis gracieusement à disposition un bâtiment à la disposition du nouveau centre de restauration du patrimoine écrit : le Beit Gazo, « maison des trésors », du nom d’un des plus insignes ouvrages du patrimoine syriaque.
  • Le bâtiment a été restauré sur deux étages grâce à l'Œuvre d’Orient. Une réception, une salle de conférence, une salle de stockage et un atelier de restauration et de numérisation entièrement équipé de matériel spécialisé ont été mis en place grâce au financement du Sénat français.
 
  • L’activité du centre

  •  Le centre s’appuie sur l’expertise de spécialistes de la Société des Études Syriaques et de la Bibliothèque Nationale de France. Dès 2017, quatre manuscrits d’une grande valeur provenant du Liban (deux syriaques catholiques et deux melkites) ont été restaurés et présentés pour l’exposition « Chrétiens d’Orient, 2 000 ans d’Histoire » à l’Institut du Monde arabe.
  • De même, des boîtes de conservation ont été réalisées pour deux manuscrits, hautement importants, de la collection des syriaques orthodoxes.
  • En mai 2018, le centre Beit Gazo a participé à la mission d’identification du patrimoine en danger et des besoins de restauration dans le nord de l’Irak.
  • Actuellement vingt manuscrits appartenant à la collection des Basiliens chouérites du monastère Saint Jean-Baptiste sont en cours de restauration. Dans une optique d’apprentissage, le centre propose également des formations en partenariat avec la BnF dès la rentrée 2018.
  • Le programme du centre pour les cinq prochaines années

  • > Éveiller l’intérêt des Églises d’Orient pour la préservation de leur patrimoine
  • > Restaurer un manuscrit par mois
  • > Réaliser des formations avec l’aide de la BnF et l’Institut national du patrimoine
  • > Développer le réseau de partenaires et mécènes en Europe
  • > Étendre les domaines d’expertise du centre et de ses réseaux de partenaires à l’Irak et la Syrie
  • > Participer aux prochaines missions pour le patrimoine en danger dans la région du Proche-Orient
  • > Installer la bibliothèque spécialisée en conservation-restauration et codicologie orientale dans les locaux du centre
  • > Assurer une présence de conseil en conservation-restauration, et en cas de nécessité d’intervention d’urgence sur les collections au Proche-Orient
L’expertise garantie par le centre s’inscrit dans une vision déontologique et internationale de la restauration : celle-ci doit être la moins interventionniste possible et dans le respect de l’historicité des œuvres. Coût estimé du fonctionnement du centre par an : 65 000 euros

Présentation du centre par Caroline Gelot, responsable de la restauration