• Soins et aide sociale

Reconstruisons les maisons de Qaraqosh - Irak

Aidez les chrétiens qui se réinstallent à Qaraqosh à reconstruire leurs maisons et à reprendre leur vie dans cette ville de la plaine de Ninive !

Partagez ce projet sur facebook, twitter, instagram.

Qaraqosh, ville chrétienne d’Irak meurtrie par la guerre

En août 2014, les 50 000 habitants de Qaraqosh, plus grande ville chrétienne d’Irak, sont contraints de fuir face à l’arrivée de l’État islamique. À sa libération le 22 octobre 2016, 40% des maisons de la ville sont complètement détruites.

« Certaines de leurs villes ressemblent aux villes de Normandie détruites par les bombardements en 1944.  C’est exactement les mêmes paysages. Et donc nous devons reconstruire. »

Mgr Pascal Gollnisch, directeur général de l’Œuvre d’Orient.

 

Une école détruite à Qaraqosh

 Les chrétiens ont fui en laissant tout derrière eux : maison, travail… Beaucoup ont fait le choix de l’exil. Ceux qui veulent rentrer n’ont souvent plus les moyens suffisants pour reconstruire leurs maisons. Ils ont besoin d’un toit, d’un travail et d’une école pour leurs enfants.

 « Personne n’imaginait qu’ils pouvaient quitter leurs maisons, et personne n’imaginait que ça allait durer de trois à quatre ans. Le retour se fait progressivement et la dynamique va plutôt dans le bon sens mais il faut être conscient des difficultés. »

Loÿs de Pampelonne, directeur pays Irak pour l’Œuvre d’Orient.

 

La renaissance de Qaraqosh après la guerre

À l’automne 2018, près de 26 000 habitants sont déjà rentrés à Qaraqosh, encouragés par le retour de Mgr Petros Moshé, évêque syriaque catholique, et de nombreux prêtres. Mgr Moshé se bat maintenant pour reconstruire son diocèse détruit par les bombes, mais qui reprend vie peu à peu. Il a besoin d’une aide financière pour permettre aux familles de se réinstaller.

 « Nous ne voulons pas être des mendiants, nous devons être ce que dans l’Histoire nous avons toujours été, à savoir des bâtisseurs. »

Mgr Georges Casmoussa, archevêque syriaque catholique émérite de Mossoul.

 

Une maison en reconstruction

Dans leur exil, les femmes assyriennes ont recousu leurs tenues traditionnelles, détruites par Daech. Elles les ont portées dès la première célébration à Qaraqosh libérée. 

 

Des centaines de familles retournent dans leurs foyers

Pour reconstruire leur foyer, les familles avancent souvent elles-mêmes les fonds et effectuent leurs travaux avec l’aide des uns et des autres, des paroissiens et des voisins. Un comité de reconstruction valide les « constats de fins de chantier » préalables au remboursement. 25% des logements de la ville ont déjà pu être rebâtis, notamment grâce à l’aide de l’Œuvre d’Orient.L’espérance qui anime ces chrétiens d’Irak, qui malgré les guerres et les discriminations veulent rester sur leurs terres, est un formidable témoignage de foi dans cette région qui porte encore les stigmates de la guerre.

« L’EI nous ont déraciné de nos terres et églises, surtout de Mossoul, mais ils n’ont pas pu déraciner la foi de nos cœurs. »

Père Pios Afaas, prêtre syriaque catholique de Mossoul.

 

Une maison rénovée

L’aide apportée par l’Œuvre d’Orient

L'Œuvre d'Orient aide régulièrement les chrétiens de Qaraqosh et de la plaine de Ninive. Depuis 2014, les besoins ont explosé. L’OO a financé une partie des appartements à Erbil, et œuvre maintenant au retour des déplacés, bien consciente qu’il faudra avant tout restaurer la confiance de la population.En s’appuyant sur le Comité de reconstruction de Qaraqosh, l’Œuvre d’Orient travaille à la reconstruction des maisons, écoles, hôpitaux et infrastructures de Qaraqosh. 25% des logements de la ville ont déjà pu être rebâtis, mais il reste encore de nombreuses maisons brûlées ou détruites.

A quoi serviront vos dons ?

Il faut compter en moyenne 30 000 € pour la reconstruction totale d’une maison et 3 500 € pour une simple réhabilitation.

Objectif 2019-2020 : reconstruire 40 maisons pour héberger des familles chrétiennes de Qaraqosh qui souhaitent rentrer chez elles. Le budget est d'environ 140000 €.

« Les dons sont essentiels. La reconstruction ça coûte beaucoup d’argent et elle est nécessaire. »

Mgr Pascal Gollnisch, directeur général de l’Œuvre d’Orient.

 

Qui sommes-nous ?

Créée par des professeurs à la Sorbonne, l’Œuvre d’Orient est une association française entièrement dédiée au soutien des chrétiens d’Orient. Depuis plus de 160 ans, elle soutient des projets dans l’ensemble du Moyen-Orient, comme celui de la reconstruction de Qaraqosh. Ils sont portés par les Églises sur place, qui sont au service de toute la population.L’Œuvre d’Orient agit au plus près des populations locales dans les domaines éducatifs, social et culturel. Des liens de confiance forts se sont tissés sur le territoire permettant de développer les solutions adaptées dans les meilleures conditions de fiabilité.

L’association bénéficie du label Don en Confiance : respect du donateur, transparence, efficacité, probité et désintéressement.

Notre directeur pays pour l'Irak, Loÿs de Pampelonne, fera l’intermédiaire avec le siège de l’Œuvre d’Orient à Paris et Mgr Petros Moshé, porteur du projet. Il se rend régulièrement à Qaraqosh pour prendre des nouvelles du projet.

Comment soutenir ce projet ?

  • - en faisant un don en ligne par carte bleue, ponctuel ou régulier.
  • - en envoyant un chèque au dos duquel vous ferez figurer votre adresse e-mail, libellé à l'ordre de "L'Œuvre d'Orient - 2320" , expédié à l'adresse suivante :
  • L'Œuvre d'Orient
  • 20 rue du regard
  • 75006 PARIS

Des dons défiscalisables

Pour les donateurs français, votre don est défiscalisable car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts. À la fin de la collecte, vous recevrez un reçu fiscal vous permettant une réduction de votre impôt.
  • - Particulier, vous pouvez déduire 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable.
  • - Entreprise, l'ensemble des versements au projet permet de bénéficier d'une réduction d'impôt sur les sociétés de 60% du montant de ces versements, pris dans la limite de 0,5% du C.A.H.T. de l'entreprise.

Merci à tous nos donateurs !

En soutenant financièrement la reconstruction de Qaraqosh, en permettant la réinstallation des familles chrétiennes, vous redonnez espérance à toute la population !Continuez à nous suivre !  

Quelle place pour les chrétiens d'Orient dans l'après Daech ? Reportage à Erbil