• Actualités

Attaque de l'EI à Kirkouk, Irak : "On ne s'attendait pas à ça" Mgr Mirkis, archevêque chaldéen de Kirkouk

“Je prends des nouvelles toutes les dix minutes par téléphone pour savoir comment la situation évolue” explique Mgr Mirkis, joint par téléphone à Venise, où il participe à un colloque. Selon ses informations, “il ne s’agit que d’une cinquantaine de djihadistes”, mais “la plupart ont été tué. Seuls deux ou trois seraient encore retranchés dans la ville” rassure-t-il.

“On ne s’attendait pas à ce que cela arrive” confie l’archevêque chaldéen de Kirkouk. “J’espère que cela ne va pas empêcher les étudiants de venir.” Depuis un an en effet, Mgr Mirkis mène un programme auprès des étudiants réfugiés, soutenu par l’Œuvre d’Orient et l’Église de France, afin de leur permettre de poursuivre leurs études. 400 étudiants ont ainsi pu profiter de ce programme sur l’année 2015-2016, mais il espère en accueillir 200 de plus pour cette année.

ASSM