image de header
Accueil / Nous aider / Prier

Prier


« Nous avons besoin de communion de cœur et de prières.
Ne nous oubliez pas ! »

Mgr Petros Mouché, archevêque syriaque catholique de Mossoul et Qaraqosh

 

Retrouvez ici la version numérique du Livret de Prières

 

Prier avec les chrétiens d’Orient,

c’est connaitre et respecter leur foi, qui n’a fait que se renforcer à travers les épreuves de l’Histoire.

Une foi solide, granitique, pour laquelle beaucoup ont versé leur sang, et beaucoup le versent encore.

Une foi simple et forte, qui ne craint pas de s’affirmer et de se dire, sans éclat et sans violence.

Une foi qui se transmet de génération en génération avec fierté à travers ces prières, y compris pour les plus jeunes.

Une foi qui unit tout un peuple chrétien.

Une foi qui prie dans des liturgies somptueuses où les fidèles ne regardent pas leur montre si l’homélie dure un peu.

Une liturgie qui exprime et soutient toute la vie chrétienne, et la vie de la communauté.

Une vie qui n’aurait aucun sens sans la célébration de la liturgie.

Mais c’est aussi la prière personnelle et familiale, à la maison ou dans des sanctuaires.

La prière encore dans les monastères accrochés au creux des montagnes, où la mélodie des moines semble s’étendre sur le monde.

La foi des chrétiens d’Orient est une foi qui agit, au nom du Christ et de l’Évangile.

Rendue concrète par des œuvres de charité, souvent menées par des prêtres, des religieux et des religieuses qui soignent et qui éduquent, à la limite de leurs forces.

Mgr Pascal Gollnisch
Directeur général de l’Œuvre d’Orient


À la rencontre des saints orientaux

Prière avec le bienheureux Mgr Flavien Michel Melki

Seigneur Jésus, Toi qui as révélé à Ton serviteur, le bienheureux Flavien Michel Melki, la foi de l’Église, à laquelle il s’est attaché sans réserve, Toi qui lui as inspiré le courage d’annoncer, sans relâche, la Bonne Nouvelle de l’Évangile aux chrétiens du Sud-Est de la Turquie, Toi qui l’as soutenu dans les persécutions et les épreuves, pour l’unité de l’Église syriaque,

Nous te demandons, Seigneur Jésus, d’agréer la prière de ceux et celles qui T’invoquent au nom de ton serviteur, l’évêque Michel, mort pour Ton Amour.

Accorde aux chrétiens d’Orient la grâce de s’unir dans la Foi et de former un jour, comme Tu l’as voulu, « un seul troupeau, sous la houlette d’un seul pasteur ». Confirme-les dans l’unité et la charité. Soutiens-les, Seigneur, dans les épreuves de la vie. Rends-les fidèles à Ton nom, à Ton Évangile, et à Ton Église, à l’exemple de notre bienheureux qui proclamait : « Je verse mon sang pour mes brebis », pour la gloire de Ton Saint Nom, dans l’unité du Père et l’Esprit-Saint. Amen.


Prière de saint Basile le Grand

Maître, Seigneur Dieu, Père tout-puissant, dont la pitié s’exerce mille fois et jamais ne se lasse, jetez du haut du ciel un regard favorable sur Vos serviteurs qui Vous invoquent en vérité.

Devant Vous, nous inclinons nos cœurs, espérant de Vous grande et riche miséricorde, pitié et bénédiction. Bénissez-nous de toute bénédiction ; sanctifiez-nous dans votre Esprit Saint.

Envoyez dans la vie de nous tous l’ange de la paix pour nous protéger, nous garder, nous veiller, nous éclairer et nous indiquer le chemin qui mène aux bonnes œuvres. Dans Votre pitié ayez pitié de nous, et dans Votre compassion sauvez-nous, compatissez, car Votre pitié est éternelle.

Donnez-nous, Seigneur Dieu, de passer sans péché cette sainte journée et tous les jours de notre vie, et de les achever en toute joie, santé, paix et salut, en bonnes œuvres, en sainteté, et dans Votre crainte.

Par la grâce et la pitié et l’amour du Christ-Jésus, avec qui Vous êtes béni et loué, en union avec l’Esprit-Saint. Ainsi soit-il.


Prière de saint Éphrem le Syrien pour l’Orient

Seigneur notre Dieu,

Tu as choisi l’Orient pour envoyer Ton Fils unique et accomplir l’économie du salut.

C’est une jeune fille orientale, la Vierge Marie, que tu as choisie pour qu’elle porte et enfante ton Fils unique ;

C’est en Orient qu’Il a grandi, qu’Il a travaillé, qu’Il a choisi Ses apôtres et Ses disciples ;

C’est en Orient qu’Il a transmis Ta volonté et Tes enseignements, qu’Il a fait des miracles et des prodiges ;

C’est en Orient qu’Il s’est livré ;

C’est en Orient qu’Il a choisi de souffrir, de mourir et de ressusciter ;

C’est de l’Orient qu’Il est monté au ciel et siège à Ta droite.

Nous Te prions d’accorder les forces nécessaires à Tes enfants en Orient pour qu’ils soient affermis dans la foi et dans l’espérance de Tes saints apôtres. Amen.


Prière de saint Antoine le Grand

Ô Saint-Esprit, demeure toujours en nous,

car il nous est bon d’être avec Toi.

Mais ce n’est pas toujours que l’âme se sent aussi bien,

car l’orgueil nous fait perdre la grâce.

C’est ainsi qu’autrefois, Te cherchaient,

tout angoissés, Marie et Joseph ;

que pensait Ta Mère dans son chagrin,

quand elle ne trouvait pas son Fils bien-aimé ?

De même à la mort du Seigneur, le cœur des saints

Apôtres était douloureux et triste,

leur espérance s’étant évanouie.

Mais à la Résurrection, le Seigneur s’est montré à eux ;

                et ils L’ont reconnu,

                et ils ont été remplis de joie.

De même, maintenant, le Seigneur se montre à nous,

                et nous Le reconnaissons par l’Esprit-Saint.

On connaît l’amour de Dieu par le Saint-Esprit ;

                et le Saint-Esprit, le cœur le reconnaît à sa paix

et à sa douceur.


Prière de saint Georges de Lydda, pour tous ceux qui ont donné leur vie en témoignage de leur foi

Prions pour qu’un jour, tout le monde travaille main dans la main et sème partout la paix, la justice, l’amour, peu importe leur religion.

Qu’un jour, tout le monde se retrouve autour de la même table, partageant le même pain, buvant à la même coupe.

Dieu, notre Père qui est un Dieu de paix, d’amour et d’unité, nous Te prions. Et nous Te demandons de rassembler, par Ton Esprit Saint, tout ce qui est divisé.

Dieu, notre Père, viens essuyer nos larmes et fais grandir en nous l’espérance. Guéris nos divisions et conduis-nous vers la paix et l’unité.

Nous rendons grâce aux serviteurs qui ont donné leur vie en témoignage de leur Foi, à travers leur courage et leur fidélité.


Prières pour les communautés chrétiennes

Prier pour la Syrie et les chrétiens de Syrie

Cette prière est récitée chaque jour dans la maison d’Ananie à Damas, ancien souterrain où Ananie a baptisé Paul de Tarse, qui deviendra l’apôtre saint Paul. Cet édifice est utilisé comme église depuis les premiers siècles.

Seigneur Jésus-Christ,

Qui êtes apparu au ciel de Damas à votre apôtre Paul ainsi qu‘à Ananie dans cette maison même, en les comblant de votre amour, de votre force et de votre paix, nous vous demandons par leur intercession de préserver la Syrie, notre cher pays, de tout mal.

Nous vous supplions aussi, par l’intercession de votre sainte Mère à qui vous ne sauriez rien refuser, de nous accorder ainsi qu’à nos frères et sœurs syriens la grâce d’un attachement sincère à notre patrie bien aimée. Que nous soyons tous de bons citoyens, vraiment désireux d’exercer filialement notre rôle dans la construction de ce pays que vous avez-vous-même choisi comme point de départ pour répandre sur toute la terre votre lumière et votre amour.

En sorte que la Syrie demeure fidèle à sa mission de paix, d’amour, de fraternité, d’harmonie et de lumière pour toutes les nations.

Amen


Prier pour l’Égypte

Dieu notre Père,

Toi qui as fait de l’Égypte la terre d’accueil de la sainte Famille de Ton Fils incarné,

Toi qui as suscité, avec saint Antoine et saint Pacôme, les Pères du désert pour appeler ton peuple à ne rien te préférer,

Toi qui as donné saint Athanase d’Alexandrie pour chanter au milieu des épreuves l’état de virginité, pour exalter la vie érémitique et pour enseigner que « Dieu s’est fait homme pour que l’homme soit divinisé »,

Donne à l’Église copte de confesser la foi en Ton Fils, vrai homme et vrai Dieu sans mélange ni séparation, et à ses membres de vivre, au milieu des changements de ce temps, dans une vraie charité tant avec les adeptes des autres confessions chrétiennes qu’avec les musulmans pour l’unité de l’Église et le service du pays.

Par Jésus-Christ, Notre Seigneur, qui vit avec toi et le Saint-Esprit, un seul Dieu, pour les siècles des siècles.


Prier pour l’Irak 

Prions avec les étudiants de Kirkouk, recueillis par Mgr Youssif Mirkis

Étudiants chrétiens de Mossoul, ils ont fui leurs foyers de la plaine de Ninive en 2014, à l’arrivée de Daech. Mgr Mirkis les a recueillis à Kirkouk afin qu’ils puissent poursuivre leurs études. Maintenant que Mossoul a été libérée, ils doivent relever de nombreux défis pour revenir étudier dans cette ville.

« Notre Père qui es aux Cieux », Toi vers qui montent nos louanges, nous Te supplions par Jésus Christ, Ton Fils, notre Seigneur et par l’Esprit Saint, de venir en aide à Tes enfants de Mésopotamie, spécialement les jeunes qui sont porteurs  d’avenir pour ce pays biblique.

Nous les jeunes, élèves, étudiants et jeunes ménages, comme Ton Fils Bien-aimé nous sommes nés en Orient, et nous voulons vivre au pays d’Abraham et des Prophètes. Avec les fidèles des Églises d’Orient, nous désirons être, en Irak et en Syrie, des annonciateurs de la Fraternité qui vient de Dieu.

Soutenus dans nos épreuves actuelles par la prière et l’aide fraternelles de l’Église universelle, nous souhaitons que le message de miséricorde transmis au monde par le prophète Jonas soit toujours annoncé aux habitants de la plaine de Ninive.

Seigneur Jésus, Notre Sauveur, Toi qui aimes tous les hommes et veut leur bonheur, fais qu’en rencontrant chacun des habitants de ce pays qui est « entre les deux fleuves », nous puissions toujours Te dire, avec lui, en toute vérité et d’une même voix : « Notre », car c’est ainsi que commence la prière que Jésus nous a apprise, « Notre Père », car c’est là que se trouve la source de la Fraternité.

Amen


Prière des sœurs du monastère grec-melkite de l’Emmanuel à Bethléem

Très sainte Mère de Dieu, nous t’invoquons comme Mère de l’Église,

Mère de tous les chrétiens souffrants.

Nous te supplions, par ton ardente intercession, de faire tomber ce mur, les murs de nos cœurs, et tous les murs qui génèrent haine, violence, peur et indifférence, entre les hommes et entre les peuples.

Toi qui par ton Fils as écrasé l’antique serpent, rassemble-nous et unis-nous sous ton manteau virginal, protège-nous de tout mal, et ouvre à jamais dans nos vies la porte de l’Espérance.

Fais naître en nous et en ce monde, la civilisation de l’Amour jailli de la Croix et de la Résurrection de ton Divin Fils, Jésus-Christ, notre sauveur, qui vit et règne dans les siècles des siècles.

Amen.


Prières pour l’unité des chrétiens

Confions à saint André, apôtre considéré comme fondateur de l’Église de Constantinople, les enjeux de l’unité de l’Église

Tu as donné, Seigneur, saint André, frère de saint Pierre, pour patron de l’Église grecque. Fais-nous ressentir cette proximité fraternelle dans nos relations mutuelles afin que nous confessions sans tarder d’une seule voix l’unique foi en un seul Seigneur, Dieu et Père, que nous avons reçue d’un unique baptême.

Ouvre-nous aux richesses spirituelles de cette Église qui sait si bien faire mémoire de la Bienheureuse Vierge Marie, la Mère de Dieu, chaque fois qu’est rappelé un bienfait du Christ.

Que par son intercession et par les vertus de sa maternité universelle, nous surmontions nos divisions et goûtions tous ensemble la joie de vivre en frères du Christ pour la louange de Ta gloire et le service de nos frères en humanité.

Par le même Jésus-Christ, notre Seigneur. Amen.


Prière de la Semaine pour l’unité des chrétiens

Chaque année, du 18 au 25 janvier, protestants, catholiques et orthodoxes sont appelés à se rapprocher à l’occasion de la Semaine de l’Unité des chrétiens. Cette prière a été écrite par le père Paul Couturier qui est à l’origine de cette semaine de prière.

Seigneur Jésus, à la veille de mourir pour nous,

Tu as prié pour que tous tes disciples soient parfaitement un,

Comme toi en ton Père et ton Père en toi.

Fais-nous donc ressentir jusqu’à la douleur

L’infidélité de notre désunion.

Donne-nous la loyauté de reconnaître.

Et le courage de rejeter

Ce qui se cache en nous d’indifférence, de méfiance,

Et même d’hostilité mutuelles.

Accorde-nous de nous rencontrer en toi,

Afin que monte incessamment de nos âmes et de nos lèvres,

La prière pour l’unité des chrétiens,

Telle que tu la veux, par les moyens que tu veux.

En toi, qui es la charité parfaite,

Fais-nous trouver la voie qui conduit à l’unité,

Dans l’obéissance à ton amour et à ta vérité.

Amen.


Pour aller plus loin…

 

Notre Père (en arabe)

A-bâna lazî fis samawât

Notre Père, qui es aux cieux,

Li yatakaddass Ismouka,

que Ton nom soit sanctifié,

Li ya’ti malakoutouka,

que Ton règne vienne,

Litakoun Machi’atouka, kama fis sama’i, kazâlika ‘alal’ard,

que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

A’tinâ khoubzana, kafâfa yawmina,

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,

Wa ghfér lanâ zounoubana wa khatâyanâ,

Pardonne-nous nos offenses,

Kamâ nahnou nagfér liman ‘assaâ’a Ilaynâ,

comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

wa lâ toudkhilnâ fit tajârib,

Et ne nous laisse pas entrer en tentation,

Lakin najjinâ minal sherrir,

mais délivre-nous du Mal.

Amin.

Amen

ليتقدس اسمك
ليأتي ملكوتك،
لتكن مشيئتك،
كما في السماء كذلك على الأرض،
اعطنا خبزنا كفاف يومنا،
واغفر لنا خطايانا،
كما نحن أيضاً نغفر لمن اخطأ الينا،
ولا تدخلنا في التجربة،
ولكن نجنا من الشرير،
لأن لك المُلك والقدرة والمجد إلى أبد الدهور.
آمين


Je vous salue Marie (en arabe)

 

Assalamo aleyki ya Maryam

Je vous salue Marie

Ya moumtaliat naamatan

Pleine de grâce

Arrabou maaki

Le Seigneur est avec vous

Moubarakatoun enti fi ên-nissa

Vous êtes bénie entre toutes les femmes

Wa moubarakoun thamaratou batniki

Saydouna Yessoua el Massiye

Et le fruit de vos entrailles est béni,

Ya qaddissa maryam

Sainte Marie,

Ya walidat Allah

Mère de Dieu,

Sali li-ajlina Nahnou el rataa

Priez pour nous, pauvres pécheurs,

Al -wa fi saati maoutina 

Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amin

Amen.

السلام الملائكي

السلام عليك يا مريم

يا ممتلئة نعمة

، الرب معك

مباركة انت في النساء

، ومباركة ثمرة بطنك سيدنا يسوع المسيح

يا قديسة مريم

، يا والدة الله

، صلي لاجلنا نحن الخطأة

، الآن وفي ساعة موتنا.

آمين


Chemin de croix

Pour le Vendredi saint, nous vous proposons de prier en communion avec les communautés chrétiennes qui souffrent. Ce chemin de croix médité par des familles syriennes réfugiées et sinistrées nous a été envoyé par Mgr Samir Nassar, archevêque maronite de Damas, en Syrie.

1re STATION : JÉSUS CONDAMNÉ À MORT.

« Pilate livra Jésus pour qu’il soit crucifié » Mt 15, 12-13.

Un innocent condamné à mort. Quelle injustice !

Seigneur, nos familles se sentent, dans leurs souffrances, bien proches de Toi, victimes innocentes à Ton image. Forcées par la violence et la persécution, elles doivent quitter maisons, écoles, paroisses, villages, voisins, amis, cimetières, pour vivre dans des camps de réfugiés dans la misère et l’indifférence.

Pilate est toujours là à nourrir l’injustice.

Seigneur, éclaire l’esprit de ces  » juges » et fais de nous des messagers de Justice.

Amen.

2e STATION : JÉSUS EST CHARGÉ DE LA CROIX.

« Puis ils l’emmenèrent pour le crucifier. » Mc 15,20

Jésus est livré aux soldats, Celui dont il est dit : « rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans Lui » (Jn 1,3). Il baisse la tête et marche, humilié, portant la croix, sans défense.

Seigneur Jésus, la force du mal continue à sévir et détruire. Tu T’es identifié, Seigneur, aux plus faibles : regarde nos familles fragilisées, humiliées et déchirées par la violence. Elles sont victimes de l’injustice comme Toi…

Donne leur la force de pouvoir porter la croix et garder la foi et l’espérance en Toi.

Amen.

3e STATION : JÉSUS TOMBE POUR LA 1re FOIS.

« Il a été transpercé à cause de nos crimes, écrasé à cause de nos fautes. » Isaïe 53,5.

Celui qui a porté la paix au monde, blessé par nos péchés, tombe sous le fardeau de nos fautes.

Nous sommes, Seigneur, écrasés par le poids de la croix et les grandes désolations qui nous entourent. Nombreux sont nos égoïsmes et nos faiblesses qui nous tirent vers le bas.

Relève-nous, Seigneur, de nos chutes, et ramène notre esprit à Ta vérité.

Amen.

4e STATION : JÉSUS RENCONTRE SA MÈRE.

« Toi-même, un glaive te transpercera l’âme. » Isaïe 53,5

Blessé et souffrant, portant la croix de l’humanité, Jésus rencontre Sa mère et sur son visage, toute l’humanité. De cette souffrance mutuelle entre fils et mère naît une humanité nouvelle.

Ô Marie Mère de Dieu, vous qui avez pu voir votre fils même souffrant, aidez nos mamans qui sont privées de voir leurs enfants, qui souffrent et meurent seuls, loin d’elles.

Dans notre vie quotidienne, enfants et parents peuvent se faire souffrir mutuellement. Aide-nous, Seigneur, à transformer nos familles et nos patries en espace d’amour et de sérénité à l’image de la Sainte Famille.

Amen.

5e STATION : SIMON DE CYRÈNE AIDE JÉSUS À PORTER SA CROIX.

« Ils le chargèrent de la croix pour la porter derrière Jésus. » Luc 23, 26

Cette rencontre silencieuse entre Jésus et Simon de Cyrène est une leçon de vie. Deux regards se sont croisés, un silence qui en dit beaucoup.

La souffrance accueillie dans la foi trace un chemin de salut.

Seigneur, nos familles sont laissées seules à leur malheur.

Elles attendent une main, un cœur, un « Simon de Cyrène  » que Tu mets sur leur traversée du désert.

Amen.

6e STATION : VÉRONIQUE ESSUIE LE VISAGE DE JÉSUS.

« C’est ta face, Seigneur, que je cherche, ne me cache pas ta face. » Ps 27,8-9

Véronique effectue un geste symbolique très fort. Elle vient essuyer la douleur de ton visage. Un geste de foi qui exprime son amour pour Toi.

Ce visage reste imprimé dans la tradition chrétienne.

Qui va essuyer les visages blessés de nos frères, de nos mamans qui pleurent leurs enfants et leur détresse ?

Donne-nous, Seigneur, de voir Ta face dans celui des pauvres persécutés et des victimes innocentes des violences et des injustices.

Amen.

7e STATION : JÉSUS TOMBE POUR LA 2e FOIS :

« Ne sois pas loin : l’angoisse est proche, je n’ai personne pour m’aider. » Ps 22, 8-12

Cette deuxième chute sous la croix est signe de solitude dans la souffrance. L’injustice et la violence enfoncent le petit peuple dans le gouffre. Votre solitude, Seigneur, rejoint l’isolement des plus pauvres, victimes de l’égoïsme mondial.

Viens, Esprit Saint, consoler, fortifier et semer l’espérance aux cœurs de ces opprimés, afin qu’unis au Christ, ils soient des témoins de Son amour universel.

Amen.

8e STATION : JÉSUS RENCONTRE LES FEMMES DE JÉRUSALEM QUI PLEURENT SUR LUI :

« Femmes de Jérusalem ne pleurez pas sur moi ! Pleurez sur vous-mêmes et sur vos enfants. » Luc 23, 27-28

Ces femmes ne voient dans la croix qu’un signe de malédiction, alors que le Seigneur la vit comme moyen de rédemption, essuyant les péchés, consolant les opprimés. Il a ouvert les yeux des femmes à la vérité pascale.

Seigneur, nos mamans blessées et laissées à leur souffrance ont besoin de Ta consolation et réconfort.

Ô Christ souffrant, sois leur paix et le baume de leurs blessures.

Amen.

9e STATION : JÉSUS TOMBE POUR LA 3e FOIS

« Car le Christ est mort pour tous, afin que les vivants n’aient plus leur vie centrée sur eux-mêmes, mais sur lui, qui est mort est ressuscité pour eux. » Cor 5, 14-15

Pour la troisième fois Jésus tombe sous la croix et malgré l’épuisement de Ses forces, Il cherche à se relever.

Seigneur, ce petit peuple épuisé et affaibli rassemble ses forces pour se relever en vain. Nos divisions sont profondes. Celles de l’Église aussi.

L’unité des chrétiens s’éloigne de la filiation divine.

Seigneur, aide-nous à nous relever et à avancer sur le chemin du pardon et de l’unité qui jaillit de Tes souffrances salvatrices.

Amen

10e STATION : JÉSUS EST DÉPOUILLÉ DE SES VÊTEMENTS :

« Ils partagèrent entre eux mes habits et tirèrent au sort mon vêtement. » Ps 22, 19

Tu as porté, Seigneur, notre humanité et les nombreuses victimes des violences aveugles sont démunies et ne peuvent que rejoindre Ta souffrance libératrice et Ton amour infini.

Accorde, Seigneur, à nos pauvres réfugiés, dépouillés par diverses difficultés, de vaincre la peur et de rester attachés à cette terre sainte qui se vide de ses chrétiens, derniers témoins de ta parole.

Apprends-nous, Seigneur, à nous détacher des biens matériels pour vivre dans Ton sillage la pauvreté évangélique.

Amen.

11e STATION : JÉSUS CLOUÉ SUR LA CROIX.

« Pilate avait rédigé un écriteau qu’il fit placer sur la croix avec cet insigne : Jésus le Nazaréen roi des Juifs. » Jn 19, 16

Seigneur Jésus, Tu as été crucifié pour nos péchés. Chaque coup de marteau résonne dans nos cœurs.

Nos enfants sont martyrisés, sacrifiés avec sauvagerie dans des violences sans but. Ces jeunes opprimés sont bien proches de Ton calvaire.

Seigneur, que Tes souffrances libératrices libèrent ces jeunes et ces familles de leur esclavage pour découvrir Ta face divine.

Amen.

12e STATION : JÉSUS MEURT SUR LA CROIX :

« Père entre tes mains je remets mon esprit. » Lc 23,46

Ce cri d’abandon brise le mur du silence et ouvre la voie de liberté. Tout le sens de la croix prend sa valeur dans cette souffrance salvatrice. Ces victimes innocentes ne sont pas mortes pour rien.

Par Ta mort, Seigneur, Tu as ouvert la porte du royaume, de la vie éternelle.

La mort ne nous vaincra pas. La mort nous introduit dans la Résurrection.

Ouvre, Seigneur, les cœurs de ceux qui mettent en danger la vie des autres,

Fais-leur découvrir la valeur de la vie humaine, reflet de Ta divinité.

Amen.

13e STATION : JÉSUS SE CONFIE À SA MÈRE :

« Puis il dit au disciple : voici ta mère. » Jn 19, 26 33

Seigneur Jésus, celui qui T’aime reste à côté de Toi. Marie est le modèle de cet amour, modèle de notre foi. Ô Marie, notre Mère, nous déposons entre tes mains nos martyrs, nos réfugiés, les torturés de l’injustice, de la haine et de l’exclusion.

Nous te confions, ô chère Mère, nos enfants sans écoles, nos malades sans soins, nos réfugiés sans toit.

Fais, Seigneur, que le sang des victimes innocentes soit la semence d’une nouvelle société fraternelle, pacifique et plus juste.

Amen.

14e STATION : JÉSUS MIS AU TOMBEAU.

« Ils prirent le corps de Jésus et ils l’enveloppèrent d’un linceul. » Jn 19, 39

Heureux soit Nicodème qui reçoit le corps de Jésus, le soigne et le dépose au tombeau. Jésus se laisse crucifier dans le même abandon, entièrement remis entre les mains des hommes et parfaitement uni à eux.

En effet, par le baptême de sa mort, nous avons été mis au tombeau avec Lui, et la Vie nouvelle jaillit du tombeau.

De nos ténébreux tombeaux fais jaillir, Seigneur, la lumière de la Résurrection. Donne-nous, Seigneur, la grâce de choisir Ton chemin de croix libérateur et de garder forte la foi et l’espérance.

Fais de nous, Seigneur, des enfants de lumière qui ne craignent plus les ténèbres.

Fais, Seigneur, que notre chemin de croix aboutisse vers le pardon, la réconciliation et la paix à la lumière du Ressuscité.

Amen.

Plaine de Ninive, Irak, juillet 2017


Deux textes sur la vocation de l’Église catholique en Orient

Décret de Vatican II sur les Églises catholiques orientales, Orientalium Ecclesiarum, 21 novembre 1964.

« L’Église catholique tient en grande estime les institutions, les rites liturgiques, les traditions ecclésiales et la discipline de vie chrétienne des Églises orientales. En effet, à cause de l’ancienneté vénérable dont ces Églises s’honorent, resplendit en elles la tradition qui vient des Apôtres par les Pères et qui fait partie du patrimoine indivis de toute l’Église et révélé par Dieu. Dans sa sollicitude pour les Églises orientales, qui sont des témoins vivants de cette tradition, le Concile œcuménique désire qu’elles soient florissantes et accomplissent avec une vigueur apostolique renouvelée la mission qui leur incombe. »

« La diversité dans l’Église, loin de nuire à son unité, la met en valeur. C’est en effet le dessein de l’Église catholique de sauvegarder dans leur intégrité les traditions de chaque Église particulière ou rite. »

Déclaration des patriarches orientaux pour la Fête de la Pentecôte, 20 mai 2018, 11e lettre pastorale.

Lettre aux évêques, prêtres, diacres, religieux et religieuses, aux fidèles, aux concitoyens orientaux de toute confession et aux politiques orientaux et occidentaux.

« […] Nous savons qu’il est difficile d’adresser une parole à nos fidèles qui ont subi de multiples épreuves, ont pleuré la mort de leurs proches ou ont été dispersés par le monde. Face à tant de souffrances, la parole la plus éloquente est le silence. Silence aussi devant le mystère de Dieu, et de son amour pour toutes ses créatures, un mystère que nous n’arrivons pas à comprendre, avec tout le mal qui nous envahit.

[…] Nous voyons la terre pleine de misères. Nous voyons la cruauté des hommes, les uns à l’égard des autres, et à notre égard. […] Face à cela, nous regardons la bonté de Dieu, nous lui demandons la force et le pouvoir d’accueillir sa grâce. Nous lui demandons de nous accompagner à l’heure du martyre lorsqu’elle se présentera. Nous lui demandons de nous accompagner, si nous restons dans nos maisons, si nos églises sont détruites, et si nous sommes dispersés dans le monde.

Nous lui demandons la force de rester fermes dans notre foi, et dans notre confiance en sa bonté. Malgré la mort qui nous menace, nous croyons que Dieu ne cesse de nous envoyer dans nos pays ou dans le monde, portant en nous une parcelle de sa bonté divine, de sa force et de son amour pour le monde entier.

[…] En Orient, il restera toujours des chrétiens qui proclameront l’évangile de Jésus-Christ, témoins de sa Résurrection, même si nous ne resterons qu’un petit nombre. Nous resterons « sel, lumière et levain » (cf. Mt 5,13.14; 13,33), comme le Seigneur Jésus-Christ nous l’a dit. Nous restons porteurs d’un message, ici et sur les routes du monde. Ici, nous contribuons à la construction de nos sociétés, et sur les routes du monde, là où nous parvenons, nous portons l’évangile de Jésus-Christ. […] Soyez des croyants forts par votre amour, et des constructeurs de vos patries avec tous vos compatriotes, participant aux souffrances et aux sacrifices, pour y assurer la prospérité et la vie. Soyez le cœur dans vos pays, artisans de son histoire quelle que soit la cruauté des temps et des hommes. […]

Nous sommes une Église de martyrs. […] Nos martyrs nous disent de renouveler notre prière, afin qu’elle soit à la fois un culte rendu à Dieu et un amour du prochain, amour des plus proches, comme des plus éloignés, amour de toutes nos communautés et de toutes nos sociétés. Cela implique aussi un renouveau dans nos traditions, nos liturgies et nos dévotions, afin qu’elles deviennent une nourriture qui transforme notre vie quotidienne et nous aide à porter notre mission dans le monde.

[…] Nous avons besoin d’un Moyen-Orient nouveau, non fait par les autres, mais par nous-mêmes, et qui ne consiste pas à changer ou à déplacer les frontières ou les peuples, mais à renouveler les cœurs.

Dans ce projet, les chrétiens contribuent à la nouvelle création, un monde nouveau, dans lequel abondent le bien, la raison, l’amour et la collaboration, entre tous les citoyens et avec les pays du monde. […] La mission de nos Églises, et de tous nos fidèles […] consiste à rendre la vie à une génération de morts, de rendre la vue à ceux qui l’ont perdue et sont devenus incapables de voir l’amour de Dieu et des enfants de Dieu. […] Pour cela nous prions : « Seigneur, envoie ton Esprit et renouvelle la face de la terre » (cf. Ps 104,30), et change les cœurs des Hommes.


La Journée des chrétiens d’Orient

Prier avec et pour les chrétiens d’Orient

La Journée des chrétiens d’Orient a été instituée à l’initiative de L’Œuvre d’Orient en 2018. Il s’agit d’une journée de prière commune pour et avec nos frères d’Orient, pour la Paix, sous le regard de Marie. Elle se déroule le sixième dimanche de Pâques.

Ce jour-là, nous sommes invités à prier les uns pour les autres. Cette journée favorise une plus grande communion entre les chrétiens du monde entier, l’Orient et l’Occident unissant leur prière au service de la paix.

Des intentions de prières pour les chrétiens d’Occident sont lues dans toutes les communautés que l’Œuvre d’Orient soutient en Irak, Syrie, Égypte, Liban, Terre sainte, mais aussi en Éthiopie, Inde, Ukraine, etc. Nous proposons à toutes les paroisses de France de s’unir à ce mouvement et d’avoir une pensée particulière pour leurs frères d’Orient. Des patriarches et prêtres orientaux nous ont transmis leurs intentions.

C’est également l’occasion de renouer avec les racines orientales de notre foi.

Les chrétiens en Orient vivent une longue période de reconstruction. Alors que pour certains, l’apaisement des conflits porte une lueur d’espoir, pour d’autres l’anxiété domine face au durcissement de la situation dans leur pays et aux persécutions dont sont victimes les minorités. Ils ont besoin de notre prière pour vivre ces moments avec ferveur et garder l’espérance.

Concrètement, que faire ?

Chacun est invité à participer à cette journée, afin de s’unir plus intensément aux populations chrétiennes en Orient. Nous vous proposons plusieurs actions :

Prier avec les chrétiens d’Orient grâce à ce livret.

Proposer dans la prière universelle de la célébration dominicale une intention pour les chrétiens d’Orient.

Fraterniser avec une communauté orientale résidant dans les environs de la paroisse : participation à la célébration par un chant, une prière dans leur langue, moment d’échange après la messe…

Découvrir le patrimoine oriental en allant visiter les paroisses orientales de France.

Soutenir financièrement un projet en Orient.

 

Prions en Église propose des intentions de prière et une action pour les six jours précédant la Journée des chrétiens d’Orient.

Lundi : en lisant un passage des actes des Apôtres ; les premiers chrétiens d’Orient nous ont apporté l’Évangile. Je rends grâce à une personne qui m’a transmis la foi.

Mardi : en cette fête de Constantin, qui autorisa la religion chrétienne et la réunion libre des évêques en Orient, je m’informe sur les premiers conciles qui ont façonné l’Église et je récite le credo.

Mercredi : « Devant tes portes, Jérusalem ! » Je me renseigne sur les paroisses orientales autour de chez moi. Je passe le pas de la porte de leur église, si orientale et pourtant si proche.

Jeudi : je réfléchis à la joie que j’ai de croire. Je décide de la témoigner à une personne autour de moi.

Vendredi : aujourd’hui, je fais une offrande à l’intention des chrétiens d’Orient pour les aider à reconstruire leur foyer, pour qu’ils portent du fruit sur leurs terres et que leur fruit demeure.

Samedi : Syrie, Jérusalem, Cappadoce, Grèce… Je visualise sur une carte ces lieux dont me parle la Bible. Je prie pour ceux qui vivent de l’autre côté de notre « village » méditerranéen et qui aujourd’hui espèrent la paix pour rentrer chez eux.

Dimanche : Journée des chrétiens d’Orient. Seigneur, en cette Journée des chrétiens d’Orient, nous te prions pour la paix dans cette région du monde. Donne à nos frères et sœurs d’Orient de garder l’espérance et de croire en un avenir possible sur leurs terres.


Prière de l’Œuvre d’Orient

Sous votre protection, Ô très sainte Mère de Dieu,

les chrétiens des Églises d’Orient ont toujours trouvé refuge.

Rassemblez les Chrétiens d’Orient et d’Occident dans l’amour de votre fils

afin que l’unité des Églises ressemble à celle de la Trinité Sainte du Père et du Fils et du Saint Esprit.

Donnez-leur le courage dans les épreuves, la patience dans la persécution, l’espérance dans les conflits.

Ô Vous, vraie fille d’Abraham, faites que les fidèles des trois religions, juive, chrétienne et musulmane, se traitent fraternellement en fils et filles du même Père.

Qu’ils recherchent la paix en cette terre où parut le Prince de la Paix.

Dans la fidélité à l’Église et à sa mission, inspirez aux frères d’Occident la gratitude envers leurs frères d’Orient et à tous la charité qui fait vivre et croire au salut que le Père offre à tous les hommes.

Ô Vierge, comblée de grâce et de bénédiction, intercédez pour nous.


  • Prière de l’Œuvre d’Orient en arabe

مسيحي فرنسا في خدمة مسيحي الشرق

 صلاة :

تحت عنايتك أيتُها الأم القديسة والدة الإله،

نضعُ مسيحي كنائس الشرق الأوسط الذين وجدوا فيك ملجأ دائماً.

اجمعِ مسيحي الشرق والغرب بحب ابنك عندها تجتمعُ وحدة الكنائس

 على مثال وحدة الثالوث الأقدس: الاب والابن والروح القدس.

أعطهم الشجاعة في ساعة التجربة، الصبر ساعة الاضطهاد، الرجاء وقت المحن.

أنت ابنة ابراهيم الحقيقية اجعلي من هذه الأديان الثلاثة : اليهوديّة، والمسيحيّة، الإسلامية،

أن يعيشوا ويحيوا بأخوة كأولاد وبنات لأب واحد،

 ساعين إلى تحقيق السلام على هذه الأرض إلى أن يظهر ملك السلام.

أعطي أبناء هذا الغرب روح المجانية تجاه إخوتهم في الشرق بالأمانة للكنيسة ورسالتها،

والمحبة التي تحيي والإيمان بالخلاص الذي قدمه الآب لجميع البشر.

أيتها العذراء: امنحينا هذه النعمة والبركة وتشفعي بنا دائما.


  • Prière à Marie, 

Par le Père Pascal Gollnisch, directeur de l’Œuvre d’Orient

Marie,

Femme de Galilée,

Toi qui as vécu en terre d’Orient

Toi qui y as enfanté et nourri le Fils de Dieu

Toi qui as prié, travaillé, peiné, pleuré sur cette terre,

Toi qui t’es réjouie, qui est reconnue Bienheureuse de siècle en siècle,

Nous te confions les femmes du Proche et du Moyen Orient,

Les enfants et les jeunes filles,

Les femmes mariées ou isolées,

Les femmes âgées,

Qu’elles vivent ta confiance et ton audace

Qu’elles soient pour leur peuple signe

De la tendresse de Dieu, artisan de paix et de communion

Qu’elles puissent panser les blessures de cette terre

Qui saigne et que Tu as tant aimée.

 

 

 

Père Pascal Gollnisch

Directeur de l’Œuvre d’Orient

Prière parue dans le magazine Prier

 

 

 


  • Prière à l’Esprit Saint, de Sainte Mariam de Jésus Crucifié Baouardy

Esprit Saint, inspirez-moi;

Amour de Dieu consumez-moi;

Au vrai chemin conduisez-moi;

Marie ma Mère regardez-moi;

Avec Jésus, bénissez-moi;

De tout mal, de toute illusion,

De tout danger préservez-nous.

Sainte Mariam de Jésus Crucifié Baouar