image de header

Devenir volontaire


 

Liban, Éthiopie, Égypte, Irak, Terre Sainte… vous vous sentez appelés :

 

à servir et donner de votre temps,

à vivre la fraternité avec les chrétiens d’Orient,

à avancer sur un chemin spirituel,

à vivre au rythme de l’Orient … ?

 

 

L’Œuvre d’Orient envoie des volontaires en mission pour aider très concrètement les communautés chrétiennes d’Orient dans leur action.

Elle prolonge ainsi son soutien financier historique et l’amitié qu’elle entretient avec ces communautés depuis plus de 160 ans.

Les volontaires répondent avec générosité à des besoins exprimés par les partenaires locaux : paroisses, communautés religieuses

orientales et latines, association.

 

 

Les missions des volontaires rejoignent les domaines d’action historique de l’Œuvre d’Orient :

  • éducation et enseignement – crèches, écoles primaires et secondaires, centres professionnels,
  • action sociale auprès de petits enfants, de personnes âgées ou porteuses de handicap, de personnes réfugiées,
  • une aide ponctuelle répondant aux besoins d’une communauté dans un domaine spécifique : conduite de travaux, communication, soutien administratif…

L’Œuvre d’Orient n’étant pas directement opérateur sur place, ces missions ne sont pas assimilables à des missions humanitaires d’urgence.

 

 

Pourquoi partir ?

Rencontrer et servir… Le don de soi et l’ouverture à l’autre sont exigeants, mais porteurs de sens et donc de joie. Le volontariat permet de quitter sa vie quotidienne pour mieux s’enraciner : paradoxalement, c’est en s’éloignant de sa famille, de son pays, que l’on comprend son héritage. Vivre avec des chrétiens d’Orient permet de questionner son identité de chrétien et d’européen. Laisser derrière soi son quotidien pousse à prendre du recul. Quel homme, quelle femme suis-je ? Ai-je envie de devenir ?

Une démarche chrétienne ?

Les volontaires de l’Œuvre d’Orient sont intégrés à une communauté chrétienne dans les pays où l’identité sociale et la religion sont intimement liés. Quels que soient leurs chemins de foi, ils confrontés à d’autres pratiques, ils vivent une expérience spirituelle riche.

Au service de l’Église ?

Oui ! Association loi 1901 créée en 1856 par des professeures de la Sorbonne, l’Oeuvre des Ecoles d’Orient, devenue l’Œuvre d’Orient, est placée sous l’autorité de l’archevêque de Paris. Les demandes de financement de projets portés par des prêtres et religieux sont présentées par les Evêques et supérieurs des communautés, formant ainsi un pont entre les Eglises d’Orient et d’Occident, pour que l’Eglise universelle puisse annoncer son message dans l’unité. Aider les communautés chrétiennes du proche orient à rester sur leurs terres, qui ont vu naître et grandir le Christ, est capital. Ces communautés sont vectrices de paix et portent un grand nombre d’œuvres sociales, agissant auprès de tous, sans distinction de religion. Les volontaires s’inscrivent dans cette démarche d’action en Eglise, au service de l’Evangile.

 

Une démarche citoyenne ?

Aussi ! L’Église et L’État sont en France bien distincts, le volontariat en Église ne doit toutefois pas être opposé à une démarche citoyenne. Les valeurs de la république peuvent s’associer aux vertus de notre identité chrétienne : le volontariat auprès des chrétiens d’Orient peut être l’occasion de redécouvrir ce que l’égalité devant la loi a de précieux, ce que la liberté d’expression à de primordial, ce que la véritable fraternité signifie, ce que la mixité apporte.

 

Pour comprendre le Proche-Orient ?

Le volontariat permet de goûter la complexité d’une région, il s’agit cependant de rejoindre les personnes rencontrées dans ce qu’elles vivent, sans imposer sa vision du monde ; d’être curieux et à l’écoute sans rentrer dans des considérations politiques locales ou françaises. Ce que l’on découvre de chaque personne rencontrée doit servir avant tout à mieux comprendre – et cela demande du temps – avant de comparer.

 

Pour « sauver » les chrétiens d’Orient ?

Non bien entendu ! Les chrétiens orientaux sont sur leurs terres depuis plus de 2 000 ans et si leur présence est fortement menacée dans certains pays, ils vivent mille réalités différentes : parfois difficiles, parfois insoutenables, mais souvent sereines également, et toujours dans l’Espérance. Se mettre au service est un témoignage d’engagement actif, mais avant tout une démarche d’humilité qui doit se vivre avec un grand désir de donner, mais aussi de recevoir. Les plus beaux fruits sont peut-être ceux qui jaillirons après le volontariat, ici en France ou là-bas.

 

En pratique :

Les missions de l’Œuvre d’Orient s’adressent à des personnes célibataires ou mariés (sans enfants), étudiants ou jeunes professionnels, âgés de 20 à 35 ans, qui décident, au cours de leurs

études, en année de césure ou en disponibilité dans le cadre de leur profession, de donner du temps au service des populations chrétiennes d’Orient. Le volontariat demande une capacité d’adaptation au pays d’accueil, dont les volontaires devront apprendre à connaitre la culture, la population, la spiritualité afin de mieux servir le projet pour lequel ils sont envoyés.

 

 

Missions longues

Ces missions durent 6 à 12 mois, et peuvent être prolongées sous certaines conditions. Les départs ont lieu en janvier ou l’été. Les volontaires présélectionnés pour des missions de 12 mois ou plus partent sous contrat de Volontariat de Solidarité internationale (VSI), dans le cadre d’une coopération avec la Délégation Catholique pour la Coopération (DCC) ou la Guilde européennes du Raid, deux organismes qui offrent un cadre administratif solide et leurs permettent de bénéficier d’une formation avant le départ, d’une couverture sociale complète ainsi que d’une aide à la réinsertion au retour.

Les missions de moins de 12 mois sont encadrées soit par un contrat de Volontaire en Mission Solidaire de la DCC (VMS) par un contrat de bénévolat avec l’Œuvre d’Orient.

La prise en charge des frais occasionnés par la mission (indemnité de subsistance, frais de voyage) dépend du statut de l’intéressé.

 

Séjours de sensibilisation

Des groupes ou des volontaires seuls peuvent partir pour des séjours courts (15 jours à un mois) pour animer des camps de jeunes ou répondre à un besoin ponctuel exprimé par une communauté. Pour ces missions brèves, l’Œuvre d’Orient sert de conseil et de relais entre les volontaires et les communautés. Les frais de mission sont à la charge des volontaires.

 

 

 

Pour postuler :

Présentez-vous ! CV et LM et dates de missions. Candidatez entre 4 et 12 mois avant le départ envisagé (formation et discernement).

Contact : polejeunes@oeuvre-orient.fr

Agir pour les réfugiés en France
Accompagner les demandeurs d’asile et réfugiés du Proche-Orient, principalement syriens et irakiens, dans leur intégration en France.
En savoir plus
Qui sommes-nous ?
Nous connaître