• Actualités

Edition spéciale enlèvement des évêques et situation en Syrie

 

L’Eglise d’Antioche vit des moments très difficiles. Elle traverse une période
cruciale et inquiétante mais qui reste, selon l’échelle de notre foi en Christ, non
sans espérance. En cette semaine sainte, l’exemple du Christ nous l’enseigne,
haut et fort. Il n’y a pas d’anastasis, pas de relèvement, pas de résurrection sans
le chemin de la Passion et de la Croix ! “Si le grain de blé qui tombe en terre ne
meurt pas, il reste seul, si au contraire il meurt, il porte en lui des fruits en
abondance”. C’est en cela que réside le propre et l’essence des périodes
éprouvantes, telle que celle que traverse la Syrie bien aimée. L’épreuve, est bien à
l’oeuvre ces jours-ci à tous les niveaux dans ce pays de coexistence et de
convivialité. Celle de l’enlèvement de deux de nos évêques, de l’Eglise du Christ
dans ces contrées alépines bien aimées, dont le bien aimé le métropolite Paul
(Yazigi), mais aussi celle de la violence qui atteint des niveaux d’absurdité et un
tel niveau de paroxysme qui menace l’édifice d’effondrement tragique. La
situation en Syrie est aujourd’hui très alarmante et de plus en plus inquiétante.
Tout le monde est atteint d’une manière ou d’une autre. Tout le monde en est
menacé, d’une manière et d’une autre. Qu’est-ce qui peut justifier, voir légitimer
l’absurdité d’une telle violence ? Un abime de destruction qui s’ouvre sur tout le
monde !
Notre patriarche bien aimé, Jean X d’Antioche, déploie efforts sur efforts, dans
tous les sens, et sur tous les plans. Il ne ménage pas un effort pour faire libérer les
évêques enlevés et pour contribuer à pacifier la situation, au milieu de ce torrent
d’irrationalité qui s’exprime dans ce pays meurtri qu’est la Syrie d’aujourd’hui, et
faire entendre la voix de la raison, de la tolérance, de l’ouverture, du respect de la
liberté, de la dignité et de l’intégrité de chaque personne humaine, de la
coexistence entre les différentes communautés et de ce double “partenariat de
vie et citoyen” appelé de nos voeux, entre les différentes composantes du peuple
syrien.

Une prise de conscience est aujourd’hui plus que jamais nécessaire de la part de
tout le monde et de la communauté internationale pour faire cesser ces
souffrances et ces destructions matérielles massives, de vestiges de toute une
civilisation mais aussi et surtout des vies humaines etc. Il n’est plus digne de
garder le silence, de ne pas crier au monde notre indignation devant ce spectacle
abominable de violence, devant cette terrible descente aux enfers pour la faire
cesser.

Source : Carol Saba, porte-parole de l’Assemblée des Evêques orthodoxes de France

 

 

A LIRE AUSSI, EN ANGLAIS : les appels des instances internationales (sources : www.orthodoxie.com)

Appel du Secrétariat de l’Ass. inter-parlementaire orthodoxe à propos enlèvement Mgr YAZIGI et Mgr IBRAHIM.jpg

PAGE 1 – Déclaration du Secrétariat de l’Ass. inter-perlementaire orthodoxe à propos situation en Syrie

PAGE 2 – Déclaration du Secrétariat de l’Ass. inter-parlementaire orthodoxe à propos situation en Syrie