• Actualités

Irak : Daesh fait sauter l’église des dominicains "Notre-Dame de l'Heure" à Mossoul

Source Radio Vatican

(RV) L’une des plus célèbres églises de la ville de Mossoul, au nord de l’Irak a été dévastée par le groupe État islamique. Les djihadistes, qui contrôlent la ville depuis le 9 juin 2014, ont fait sauter dimanche 24 avril l’église de “Notre-Dame de l’Heure”, connue pour son horloge offerte par l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, aux Pères dominicains qui ont bâti l’édifice.

Dans un communiqué, le Patriarcat de Babylone des Chaldéens fait part de sa douleur pour l’énième acte de dévastation commis contre un lieu de culte en Irak par Daesh. Avant le début de la guerre d’Irak en 2003, la ville de Mossoul comptait plus de quarante églises et monastères. Le Patriarcat de Babylone des Chaldéens exhorte les politiques irakiens à agir rapidement pour favoriser une authentique réconciliation nationale qui barre les portes à la furie du terrorisme. Selon des sources locales, les djihadistes de l’EI auraient évacué la zone environnant l’église et prélevé de l’édifice tout ce qui pouvait être saccagé avant de faire exploser les charges.

Cette église était emblématique du centre de la ville de Mossoul. Sœur Luigina Sako, Supérieure de la maison romaine des Sœurs chaldéennes Filles de Marie, raconte à l’Agence Fides : « les coups de cette horloge ont scandé notre jeunesse, lorsque Mossoul était une ville où l’on coexistait dans la paix. Je me souviens que, lors de nos études, quand nous avions un examen important, nous allions tous, chrétiens et musulmans, porter des billets portant nos demandes d’aide à la grotte de Lourdes qui est présente dans l’église, grotte que nos amis islamiques connaissaient et vénéraient également comme l’église de la Vierge miraculeuse. »

 

(BH-HD-Fides)

 

Interrogé sur la chaîne de télévision Alhurra au lendemain de l’attaque, Mgr Louis Sako, Patriarche des chaldéens, a déploré la destruction de l’église. Il reproche au gouvernement irakien ainsi qu’à la communauté internationale son inaction pour protéger la population contre le groupe Etat islamique. Il les appelle également à libérer les villes prises par Daesh pour que les irakiens puissent rentrer chez eux.