• Actualités

ROACO : "La paix ne viendra que si elle est cultivée par toutes les parties"

Au programme de cette rencontre, influencé par l’actualité  :

  • l’actuelle situation des chrétiens de Syrie. Les questions d’aide d’urgence, la question de la concertation des actions, le repérage des lieux où cette action est la plus nécessaire, mais aussi “la problématique de la situation en Syrie, dont nous ne voyons pas l’issue et qui peut évoluer d’heure en heure” transmet Mgr Gollnisch présent à ces rencontres.
  • l’actuelle situation en Irak, dont la situation évolue également d’heure en heure. L’urgence est d’obtenir la sanctuarisation des villes chrétiennes, comme la ville de Qaraqosh. Comme l’explique Mgr Gollnisch “les chrétiens sont les seuls à ne pas avoir de milices, à ne pas avoir de gouverneur, de territoires, et devant leur vulnérabilité, il est important d’obtenir des parties en présence de respecter la neutralité de ces villes chrétiennes”. Mais c’est aussi l’aide d’urgence à apporter pour les foules qui sont sur les routes.
  • la situation de Terre Sainte. En Terre Sainte, la visite du Saint Père a marqué les cœurs et les esprits. Se pose la question de l’avenir des chrétiens en particulier en Palestine qui vivent des situations extrêmement difficiles. Dans cette situation bloquée, le Saint Père a pu donner une espérance en invitant à la prière.
  • et la situation en Ukraine, toutes les nécessités de ce pays, comment soutenir les initiatives des chrétiens en faveur de la paix de et de l’unité de ce pays. Tout un ensemble de questions qui ont pu être échangées avec le Saint Père

Ces questions ont été évoquées en présence des collaborateurs du Pape François qui ont le souci des chrétiens d’Orient, notamment :

  • du Cardinal Leonardo Sandri, Préfet de la congrégation pour les Églises orientales et Président de la ROACO
  • de Mgr Mario Zenari, nonce apostolique en Syrie
  • de Mgr. Giuseppe Lazzarotto, délégué apostolique à Jérusalem et en  Palestine, nonce apostolique d’Israël et de Chypre
  • du Révèrent Père Pierbattista Pizzaballa, OFM, Custode de Terre Sainte
  • de S.B. Sviatoslav Shevchuk, Patriarche Gréco-Catholique d’Ukraine
  • et de Mgr Thomas E. Gullickson, nonce apostolique d’Ukraine

Ce matin le Saint-Père a reçu les participants à l’assemblée plénière de la Réunion des œuvres d’aide aux Églises orientales, auxquels il a d’abord réaffirmé son attachement à chacune de ces Églises. Puis il a rappelé que l’olivier planté dans les jardins du Vatican avec le Patriarche œcuménique et les Présidents israélien et palestinien “entend symboliser une paix qui ne viendra que si elle est cultivée par toutes les parties. Mais chacune d’elles doit se souvenir que la croissance de l’arbre qu’est la paix dépend d’abord du véritable cultivateur qu’est Dieu. La paix véritable est celle que le monde ne peut offrir. Malgré les graves blessures qui demeurent ouvertes, la paix peut renaître. Je vous remercie de collaborer à cette œuvre par le biais de la charité”, a dit le Pape à ses hôtes.

“Cette action est la finalité première de vos organisations. Dans l’unité et dans la charité, les disciples du Christ cultivent la paix en faveur de toutes les communautés ou peuples discriminés, pour raison religieuse avant tout. Nos frères d’Orient sont les premiers à devoir cultiver l’arbre de la paix, espérant contre toute espérance, là où ils sont, là où s’est exprimé le message du Fils de Dieu incarné: Bienheureux ceux qui cultivent la paix car ils seront appelés enfants de Dieu. Puissent-ils toujours bénéficier du soutien de toute l’Église afin de conserver la certitude de ce que le feu de Pentecôte … peut faire taire les armes, la haine et la vengeance. Leurs souffrances et leurs craintes sont les nôtres, ainsi que leur espérance. Nous leur démonteront cette proximité par notre solidarité, qui doit être concrète et efficace, capable de stimuler la communauté internationale à défendre les droits personnes comme des peuples”.

Dans une période dramatique, je veux vous encourager à poursuivre votre aide diffuse en leur faveur, en faveur des populations les plus touchées, et spécialement en faveur des petits et des faibles, des nombreux jeunes tentés de s’expatrier. Les communautés orientales étant diffuses de par le monde, apportez partout votre soutien là où se trouvent des réfugiés. Redonnez leur dignité et assurance, dans le respect de leur identité et de leur liberté religieuse“.

Évoquant enfin le prochain synode sur la famille, le Pape a cité l’exhortation Ecclesia in Medio Oriente et invoqué la Sainte Famille “qui a vécu la persécution, l’émigration et la dureté du travail quotidien, toutes peines qui nous enseignent la confiance dans le Père, l’imitation du Fils et l’acceptation de ce que dit l’Esprit”.

Mgr Gollnisch, Directeur général et le secrétaire général de l’Œuvre d’Orient ont participé à cette réunion.

Écoutez Mgr Gollnisch au micro de RCF