Irak

  • Quelques chiffres
  • 400 000 Chrétiens
  • - de 2 % de chrétiens
  • 24 Communautés aidées
  • 3M€ Montant de l'aide versé par l'oeuvre d'orient
  • Population : 39 191 111 habitants, soit 82,7 habitants par km²

 

  • Langues officielles : l’arabe et le kurde, plus le sourat langue parlée par les chrétiens (variante de l’araméen, la langue de Jésus)

 

  • Régime : République fédérale (Barham Salih)

 

 

 

  • Des centaines de milliers de personnes ont perdu leur foyer depuis la crise : 1,9 million de personnes déplacées à l’intérieur selon l’OCHA (31/08/2018), dont 590 000 personnes dans le gouvernorat de Ninive.

 

  • 8,7 millions de personnes sont dans le besoin, dont près de la moitié sont des enfants. Source OCHA (Juin 2018)

 

 

L’Irak et les chrétiens d’Orient

 

  • La religion prédominante en Irak est l’islam avec 62 % de chiites et 37 % de sunnites. Les chrétiens représentent moins de 2 % de la population ; 2/3 catholiques (principalement chaldéens, syriaques, arméniens), 1/3 orthodoxe, et des assyriens. Des minorités yézidies et  sabéennes-mandéennes sont également présentes.
  • Les chrétiens vivent dans ce pays depuis 2000 ans. Avant 2003, l’Irak comptait l’une des plus importantes communautés chrétiennes au Moyen-Orient. 80 % de la population chrétienne a fui le pays depuis 1990.
  • Le patriarche chaldéen (responsable de toute la communauté chaldéenne présente dans le monde) Sa Béatitude Louis Raphaël Sako réside à Bagdad.

 

 

Histoire

 

Les chrétiens d’Irak sont les héritiers d’une implantation religieuse très ancienne, antérieure à la naissance de l’islam au VIIe siècle. Ces chrétiens, dans leur quasi totalité, sont les descendants de populations qui vivaient en Mésopotamie avant l’ère chrétienne. L’Église chaldéenne a été fondée à Babylone par Saint Thomas et ses disciples. Ils évangélisèrent des païens et des juifs exilés. Elle s’appelle alors Église d’Orient. Cette Église, séparée depuis le concile d’Éphèse en 431, rentre dans le giron de l’ Église catholique en 1553. L’Église assyrienne reste séparée.

 

  • En 1932, les chrétiens représentaient 20% de la population
  • – A partir des années 80, le pays a connu une première vague de départs, la population chrétienne n’est plus que de 10%. Depuis l’intervention américaine, la population n’a fait que diminuer :
  • – en 2005, on comptait encore 5% de chrétiens,
  • – en 2007, il n’en reste que 3 %,
  • – en 2008, il ne serait plus que 2%.

 

 

Les projets de l’Œuvre d’Orient en Irak

 

L’Œuvre d’Orient mène de nombreux projets dans la Plaine de Ninive pour la reconstruction et la réinstallation des chrétiens. Par exemple :

– Reconstruction de l’école tenue par les sœurs dominicaines à Qaraqosh, plus grande ville chrétienne d’Irak.

– Reconstruction du centre culturel à Bartella, qui avait été détruit par Daesh et les bombardements

– Réfection du centre culturel de Saint Joseph à Karamless, construit à partir d’un ancien monastère du XIIIe siècle. Ce centre restauré hébergera les fêtes locales, les mariages et les enterrements, des formations, une bibliothèque enfants/adultes, et un café pour les familles.

 

  • à Bagdad où elle soutient le projet de rénovation de l’école Saint Joseph des Carmes. Cette école a accueilli les déplacés pendant plus de 2 ans après l’arrivée de Daesh à Mossoul. Le projet est de rendre à l’école sa fonction originale : éducation et formation de haut niveau pour la jeunesse irakienne de toute confession. Le projet va de paire avec l’inauguration d’une communauté de religieuse Carmel St Joseph. La rénovation a débuté il y a plusieurs mois, avec le soutient de la Fondation Jean Paul II.

 

  • et à Mossoul, aide à la reconstruction de l’église syriaque catholique d’Al Bisharaet construction d’une maison pour le gardien et le presbytère pour le prêtre.


Pour aller plus loin sur les chrétiens d'Irak