Liban

  • Quelques chiffres
  • 2 000 000 Chrétiens
  • près de 40 % de chrétiens
  • 94 Communautés aidées
  • 3,6M€ Montant de l'aide versé par l'oeuvre d'orient
  • Population : plus de 6 000 000 habitants. Le Liban accueille 950 000 réfugiés syriens actuellement selon l’UNOCHA (30/09/2018)

 

  • Langue officielle : l’arabe

 

  • Régime : République parlementaire (Michel Aoun)

 

Le Liban et les chrétiens d’Orient

 

  • Particularité du régime : Il est fondé sur une répartition confessionnelle du pouvoir entre les différentes confessions religieuses du Liban. Ainsi, le Liban est gouverné à parité entre chrétiens et musulmans. Par exemple, le président de la République et le chef de l’armée sont obligatoirement chrétiens maronites, le Premier ministre musulman sunnite et le Président du Parlement musulman chiite. Le christianisme, présent au Liban depuis les origines, joue à travers les différentes communautés, dont la maronite, un rôle premier dans la vie politique, économique, sociale et culturelle du pays.

 

 

  • Le Patriarche maronite d’Antioche et de tout l’Orient est Bechara Boutros Raï.

 

  • En évoquant le Pays du Cèdre, Jean-Paul II parlait de « message ». Dix-huit communautés religieuses s’y côtoient depuis des siècles. Parmi cette mosaïque, treize sont chrétiennes dont six rattachées à Rome.

 

  • L’Église joue un rôle très important dans la société libanaise et a une grande visbilité. Organisée en 24 diocèses, elle comprend 1 126 paroisses, avec 53 évêques et 1 543 prêtres, 390 séminaristes et 62 postulants.

 

  • Les 39 centres pastoraux accueillent toutes les communautés. Les religieux nombreux, près de 2 800,  les 2 301 missionnaires laïques et les 500 catéchistes oeuvrent pour la transmission de la foi.

 

  • L’éducation catholique, majoritairement francophone, de la maternelle à l’éducation supérieure, compte près de 430 000 élèves et étudiants pour plus de 900 structures d’enseignement, plus 350 autres structures d’appui.

 

  • Dans le domaine sanitaire et social, l’Église gère 30 hôpitaux et 168 dispensaires, 39 maisons de retraite, 63 orphelinats et garderies, 22 centres pour la famille et la protection de la vie et 28 autres centres sociaux spécialisés.

L’OEuvre d’Orient soutient l’Eglise libanaise dans l’ensemble de ces domaines.

 

L’équilibre du Liban menacé

 

  • En août 2018 Mgr Pascal Gollnisch lançait cet appel « Les réfugiés dans les pays voisins de la Syrie spécialement au Liban ont vocation à rentrer chez eux. Il convient d’être attentif à ne pas déstabiliser les équilibres fragiles mis en place depuis des années entre les communautés du Liban.C’est l’avenir même de l’existence de ce pays qui est en cause. La communauté internationale doit mettre en œuvre, en liaison avec les autorités syriennes, les moyens de ce retour, dans des conditions de sécurité et de dignité ».

 

 

Les projets de l’Œuvre d’Orient au Liban

  • En 2017, 21% des aides de l’Œuvre d’Orient ont été distribuées au Liban pour de nombreux projets.

Comme :

  • le soutien aux établissements scolaires francophones tenues par les congrégations religieuses,
  • l’accueil des réfugiés syriens et irakiens (centre d’alphabétisation de Bouchrieh),
  • un centre d’aide pour les enfants des rues libanais (fondation Afif Osseiran),
  • une école des périphéries (type Ecole maronite de Baalbeck ou le Carmel St-Joseph de Mechref dans le Chouf),
  • un centre hospitalier (la rénovation de l’hôpital de Bannes).