• Actualités

Urgence Liban : Vos dons en action

Les écoles endommagées

Alors que depuis plusieurs mois, nous alertions les pouvoirs publics sur la situation catastrophique au Liban, et sur le risque de fermeture des écoles chrétiennes francophones, la double explosion a ravagé Beyrouth sur des kilomètres le mardi 4 août 2020.

Notre directeur Liban/Syrie, présent sur place pendant l’explosion, a visité dès le lendemain l’ensemble des hôpitaux, des écoles dans lequel nous œuvrons, rencontré les communautés pour dresser un premier état des lieux. Et il a pu le constater : le centre-ville est dévasté, particulièrement les quartiers chrétiens historiques de Gemmayse, Mar Mikhael, Achrafieh et Bourj Hammoud. Les écoles et les hôpitaux sont très lourdement endommagés ; des centaines de milliers de personnes sont sans-abris depuis plus d’un mois, près de 6 000 blessées et 192 morts.

Les Libanais vivent une « crise dans la crise ». Ce drame survient dans un contexte de crise alarmante au Liban : le taux de pauvreté est de plus de 50% et le chômage de 35%. Le système hospitalier était déjà saturé par le manque de moyens et une augmentation de cas de Covid-19. Aujourd’hui, en plus des difficultés sociales, les écoles et les hôpitaux des communautés chrétiennes sont détruits.


Suite à l’appel à la générosité L’Œuvre d’Orient soutient :

 

1) la remise en état de marche les hôpitaux et dispensaires appartenant aux Églises et congrégations locales les plus endommagées par la déflagration. Ces dispensaires soignent des patients de toute origine sociales ou religieuses.

→ Grâce à vos dons, 400.000€ vont être alloués à chacun des hôpitaux les plus endommagés de Beyrouth : Notre Dame du Rosaire & Getawi de la sainte Famille pour la première phase de reconstruction.

Aux côtés du cardinal Parolin, le nonce apostolique a officiellement annoncé que L’Œuvre d’Orient avait été désignée pour coordonner l’action des agences d’aide de la ROACO sur place. (plus d’information en vidéo ci-dessous) ↓


 

2) a réhabilité les écoles chrétiennes frappées par la déflagration afin que ces dernières soient en mesure d’accueillir les élèves lors de la rentrée scolaire. Rappelons que ces établissements scolaires chrétiens, qui sont ouverts à des élèves de toutes confessions et de tout milieu social, sont aussi vecteurs de la francophonie et porteurs des valeurs de fraternité et de vivre-ensemble, plus qu’essentielles au Liban. des écoles, comme celle des Filles de la Charité à Achrafieh, celle grecque orthodoxe des trois docteurs à Gemmayze, l’Institut technique de la Sagesse à Achrafieh, ou encore l’école Mesrobian des Arméniens catholiques.

En savoir plus → Pourquoi soutenir les écoles francophones ?


3) Soutenir la reconstruction des églises et des couvent et la reconstruction de logements sinistrés.

Dans cette reconstruction du Liban de demain, les communautés chrétiennes ont un rôle à jouer. L’Œuvre d’Orient agit à leurs côtés sur le terrain afin de leur apporter toute l’aide possible pour leur permettre de poursuivre leur mission si cruciale aujourd’hui. L’association s’engage également auprès des familles :


 

#UrgenceBeyrouth – L’Œuvre d’Orient alloue 2,4 millions € aux projets de reconstruction.

Dès le lendemain et dans les semaines qui ont suivi l’explosion du 4 août dernier, l’équipe locale de L’Œuvre d’Orient a recensé et priorisé les urgences auprès des communautés chrétiennes de Beyrouth.

Nommée par la ROACO (Réunion des œuvres pontificales orientales) avec la CNEWA, L’Œuvre d’Orient, à la demande du Vatican, a ainsi pu coordonnerles aides financières des organisations d’Église et les conseiller sur place sur les priorités.

Simultanément et grâce à la générosité de ses 70 000 donateurs particuliers qui ont répondu à l’appel exceptionnel de l’association, L’Œuvre d’Orient a alloué 2,4 millions d’euros aux projets recensés dans la capitale libanaise : reconstruction de six hôpitaux et de deux dispensaires, de 25 écoles, de 150 logements de familles sinistrées, de cinq maisons religieuses, de huit églises, de la cathédrale maronite St-Georges et de la cathédrale grecque-catholique St-Elie.

L’aide ira également aux microprojets, à l’aide humanitaire d’urgence (alimentaire, médicaments, …), au soutien économique pour des particuliers.

 

Ces aides d’urgence s’ajoutent aux aides régulières de soutien aux communautés chrétiennes libanaises (de trois à cinq millions d’euros chaque année).

notamment aux 870 000€ versés pour le Liban au Fonds pour les écoles francophones chrétiennes, créé le 1er septembre conjointement par la France et l’Œuvre d’Orient.

Les autres besoins répertoriés pour ces projets d’urgence ont été soumis par L’Œuvre d’Orient à des fondations partenaires, et à du mécénat.


 

L’Œuvre d‘Orient est réputée pour le sérieux de son action.
Son organisation interne, comme sa gestion des dossiers, fait l’objet de procédures extrêmement rigoureuses.